Force India ne veut pas de Chandhok et Karthikeyan

D'année en année, l'Inde se fait une place de choix en Formule 1

D'année en année, l'Inde se fait une place de choix en Formule 1. Alors que l'équipe Force India est devenue une valeur sûre du milieu de grille, capable de marquer des points régulièrement, l'Inde accueillera en octobre prochain le premier Grand Prix de son histoire.

Il ne manque plus à ce grand pays asiatique qu'un pilote reconnu et en mesure de réaliser de bonnes performances. Paradoxalement, Force India n'a encore jamais offert cette opportunité en course à l'un d'eux.

Vijay Mallya, propriétaire de l'équipe, a confirmé qu'il était à la recherche de la perle rare. "Il doit exister un talent brut en Inde, et je suis déterminé à le trouver," a-t-il confirmé à l'agence de presse Reuters. En revanche, Mallya a tenu des propos très durs à l'encontre des pilotes indiens actuellement présents en F1, à savoir Karun Chandhok, troisième pilote du Team Lotus, et Narain Karthikeyan, récemment évincé de son baquet chez HRT.

"Je ne peux que me sentir désolé pour eux. Ils obtiennent des volants dans des équipes qui ne peuvent clairement pas être compétitives. Si c'est ce qu'ils veulent faire, conduire une monoplace pour le plaisir de conduire une Formule 1, à l'arrière du peloton, je ne peux rien faire pour ça," a lancé le milliardaire indien.

Des propos qui ont fortement déplu à Chandhok, qui n'a pas tardé à réagir et à faire part de son incompréhension. "Si vous critiquez des gens, il faut au moins le faire en s'appuyant sur des faits. N'ayant jamais testé Narain ou moi-même dans l'une de ses voitures, il n'a donc pas d'arguments," a confié Chandhok à Reuters.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Narain Karthikeyan , Karun Chandhok
Équipes Force India
Type d'article Actualités