Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
16 jours

Force India a résisté à l'implosion interne avant son rachat

partages
commentaires
Force India a résisté à l'implosion interne avant son rachat
Par :
19 déc. 2018 à 13:05

Otmar Szafnauer se félicite de la solidarité affichée par les membres de l'écurie Racing Point durant la période trouble du rachat, dans le courant de l'été dernier. Un acte fondateur avant l'ouverture d'une nouvelle page d'histoire.

Aujourd'hui directeur de l'écurie Racing Point, qui changera de nom avant le début de saison prochaine, Otmar Szafnauer aurait pu être voué à un tout autre destin. Directeur de l'exploitation de Force India jusqu'à l'été dernier, il aurait pu profiter du placement sous administration judiciaire de la structure pour la quitter et saisir d'autres opportunités.

Le rachat par le consortium mené par Lawrence Stroll s'étant finalement bouclé assez rapidement, Szafnauer a été nommé à la tête de l'écurie alors que Bob Fernley est parti, lui qui gérait les opérations en tant que directeur adjoint sous l'ère Vijay Mallya.

"J'avais d'autres opportunités, mais c'est dur pour moi de dire 'Restons solidaires' puis de partir", confie Szafnauer à Motorsport.com. "Ça aurait été très hypocrite de le faire. Je n'avais jamais envisagé d'aller ailleurs. Je préfère être vu comme celui qui agit à la manière du Capitaine Sully à bord de l'avion qui a amerri sur l'Hudson que comme celui qui était sur le Costa Concordia en Méditerranée et a été le premier à quitter le navire. Je n'aime pas ça, mieux vaut rester solidaire. Au final, c'était la bonne décision."

Lire aussi :

Si Otmar Szafnauer insiste à ce point sur cette attitude qu'il s'est imposée, c'est parce que la période entre le placement sous administration judiciaire et le rachat, bien que relativement courte, n'a pas été simple à gérer. Il a fallu éviter la fuite légitime de plusieurs membres afin de maintenir la continuité de l'équipe, qui a repris ses activités dès le Grand Prix de Belgique à la fin du mois d'août.

Otmar Szafnauer, team principal Racing Point Force India et Lawrence Stroll, propriétaire de Racing Point Force India F1 Team

Szafnauer assure que le défi de conserver le personnel "n'était pas négligeable", à l'image de la situation du directeur technique Andy Green, déjà sollicité par d'autres écuries en début d'année.

"Avec l'incertitude, et le besoin de chacun de vivre, ils ont dû prendre, ils doivent prendre la décision qui est la meilleure pour eux", précise Szafanauer. "Sans savoir, et avec de belles offres d'autres écuries sur la table, il est certain que c'était difficile. Mais si les gens croient en vous en tant que dirigeant, que vous avez été honnête avec eux pendant tout le temps passé ensemble, ils ont tendance à vous faire confiance, même dans les situations difficiles." 

"Je vois l'avenir meilleur que le passé. J'ai dit : 'Restez avec nous à travers cette période d'incertitude, la période de placement sous administration judiciaire, et ce sera mieux à la fin'. Tout le monde a pris ça en compte et a dit : 'C'est ce que nous allons faire'. Je crois que nous n'avons perdu personne. Nous avons perdu un ou deux membres, mais c'était avant le placement sous administration. Ils sont revenus désormais ! C'est ça le résultat." 

Propos recueillis par Scott Mitchell  

Article suivant
Verstappen : "Personne ne comprend" le départ de Ricciardo

Article précédent

Verstappen : "Personne ne comprend" le départ de Ricciardo

Article suivant

Londres étudie les options pour accueillir un GP

Londres étudie les options pour accueillir un GP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Force India , Racing Point Force India
Auteur Basile Davoine