Force India se félicite de son audace à Singapour

Inscrire 8 points et reprendre la cinquième place du championnat constructeurs avait tout d'une mission impossible pour Force India à Singapour

Inscrire 8 points et reprendre la cinquième place du championnat constructeurs avait tout d'une mission impossible pour Force India à Singapour. En passant à côté de ses qualifications, l'écurie indienne n'aurait pas pu imaginer un tel scénario.

Lorsque Sergio Pérez a perdu son aileron avant dans un contact avec Adrian Sutil, provoquant l'entrée en scène de la voiture de sécurité, l'espoir était encore plus mince. Et pourtant… En imposant un quatrième arrêt au pilote Mexicain, l'écurie de Silverstone a tenté un pari gagnant, ce dernier exploitant à merveille ses pneus neufs dans les 16 derniers tours.

"La voiture de sécurité a rassemblé tout le monde, et le crédit revient à l'équipe d'ingénierie : ils ont pris une décision courageuse en le faisant rentrer [pour un quatrième arrêt]", salue Bob Fernley, team principal adjoint de Force India. "Sur le moment, ça semblait assez scandaleux, mais cela a évidemment payé. C'était un pari et cela aurait pu se passer différemment."

Fernley loue le courage de ses ingénieurs, qui ont su profiter des circonstances et surtout oser ce pari fou, validé en piste. Dans le même temps, Nico Hülkenberg avait pu sécuriser deux points supplémentaires en restant sur sa stratégie à un seul arrêt.

"Nous nous sommes tiré une balle dans le pied en qualifications", avoue Fernley. "Nous n'avons pas fait le meilleur boulot possible et c'était une course difficile à envisager. Nico a fait un travail fabuleux, car idéalement nous voulions faire rentrer Nico et faire ce que nous avions fait avec Checo. Néanmoins, nous devions garder une garantie en piste et Nico l'était."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Sutil , Nico Hülkenberg , Sergio Pérez
Équipes Force India
Type d'article Actualités