Force India - Une absence à Jerez qui soulève de gros ennuis ?

Déjà en retard concernant la conception de sa nouvelle monoplace 2015,Force India a annoncé ce mercredi son absencede la première session d'essais hivernaux, qui débute dimanche à Jerez

Déjà en retard concernant la conception de sa nouvelle monoplace 2015,

Force India a annoncé ce mercredi son absence

de la première session d'essais hivernaux, qui débute dimanche à Jerez.

Officiellement, l'écurie indienne avance un choix délibéré lié à un manque de pertinence, selon elle, d'effectuer quatre jours d'essais avec la monoplace de l'année passée. Un argument toutefois étonnant, à une époque où les essais privés sont une denrée rare à ne pas gaspiller, même si les températures hivernales andalouses ne favorisent effectivement pas la collecte de données souvent très pertinentes.

On le sait depuis plusieurs mois, la santé financière de l'équipe de Vijay Mallya n'est pas des meilleures. L'homme d'affaire indien a beau clamer le contraire, les rumeurs concernant l'état de ses finances sont récurrentes, tandis que son associé Subrata Roy (Sahara), est en prison en Inde. Récemment, Mallya a quant à lui fait l'objet d'un

resserrement des restrictions autour de sa personne

, preuve d'une situation délicate, après la faillite de sa compagnie aérienne, Kingfisher.

Mis sur le compte du choix de la soufflerie Toyota à Cologne, le retard de la future VJM08 est vraisemblablement lié davantage aux difficultés financières de l'équipe, qui militait avec Lotus et Sauber en fin d'année dernière pour une importante remise en question du système de partages des revenus de la F1. Il en va de même du choix de ne pas se rendre à Jerez. Selon des médias allemands, Force India ferait même face à un manque de liquidités inquiétant et les dettes commenceraient à s'accumuler vis-à-vis de plusieurs fournisseurs. Déjà l'an passé, Force India aurait réglé certaines factures in extremis pour ne pas se retrouver dans l'impossibilité de s'aligner sur certaines courses.

La semaine dernière, Force India a procédé au lancement de sa nouvelle livrée à Mexico, dans un cadre idyllique et avec une apparence soignée. Mais la façade savamment entretenue commence à se lézarder ostensiblement avec le report de la nouvelle monoplace et l'absence mainenant confirmée à Jerez.

Le soutien des sponsors mexicains du groupe de Carlos Slim semble ne pas suffire : Force India rechercherait activement une solution pour soulager ses ennuis grâce à des liquidités fraîches. Mais le temps presse, à moins de deux mois du premier Grand Prix de la saison. En Allemagne, le journaliste Ralf Bach n'exclut pas non plus le scénario d'une vente. Il n'en fallait pas plus pour relancer l'idée d'un investissement de Renault, dans l'hypothèse où le Losange chercherait à renforcer sa présence en F1 via une équipe d'usine à l'avenir, tout en coupant le cordon avec Red Bull.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Sauber , Force India
Type d'article Actualités