La F1 doit mieux promouvoir les moteurs hybrides, selon un sondage

Une enquête menée auprès des acteurs du paddock révèle que la Formule 1 doit se concentrer davantage sur l'amélioration du spectacle en piste et de la promotion des moteurs hybrides.

La F1 doit mieux promouvoir les moteurs hybrides, selon un sondage

La Formule 1 a l'habitude de tendre le micro à ses fans avec divers sondages. Mais pour la première fois, ce sont les propres acteurs de la discipline qui ont été conviés à donner leur avis dans une enquête visant à définir les domaines où la F1 devait appliquer les changements les plus importants. Ce sondage a été mené par Crunch Communications, une agence de relations publiques partenaire de la F1 et travaillant avec de nombreux clients réputés. Écuries, sponsors et médias ont répondu aux questions de manière anonyme.

Concernant les principales conclusions, plus de deux tiers des sondés souhaitent voir un meilleur spectacle sur la piste et la moitié d'entre eux demande à ce que le championnat revienne à la retransmission des Grands Prix en clair.

À la question de la communication sur les avantages du moteur hybride, deux tiers des personnes interrogées déclarent que la F1 ne fait pas un travail satisfaisant. Une opinion qui rejoint celle de certains constructeurs, qui estiment que la discipline n'a pas assez bien promu l'aspect écologique des moteurs turbo hybrides lors de leur mise en service, en 2014.

Lire aussi :

L'impact du coronavirus

Même si la F1 a réussi à organiser une saison de 17 Grands Prix l'an dernier et pourrait faire encore mieux cette saison, l'impact de la pandémie de COVID-19 devrait se faire sentir pendant un certain temps. Un tiers des personnes interrogées pensent qu'il faudra attendre 2022 pour que la position commerciale du championnat revienne aux standards précédant le début de la crise sanitaire. Mais selon 44% des sondés, cela ne se produira qu'en 2023.

"Nous avons été enthousiasmés par le nombre de réponses et nous sommes ravis de partager les résultats", a commenté Peter Secchi, directeur et fondateur de Crunch Communications. "Ces réponses indiquent de manière claire que nous sommes tous profondément attachés à la F1 et que la plupart d'entre nous sont des fans dans l'âme."

"Les équipes, les marques et les médias ont tous joué leur rôle dans l'élaboration de ce qui est un message important : le championnat se porte bien et l'avenir est plein de promesses. Mais des personnes créatives et expérimentées sont requises pour mettre en place une activation du sponsoring adéquate."

partages
commentaires
Hamilton veut un retour du "respect" dans les luttes avec Verstappen

Article précédent

Hamilton veut un retour du "respect" dans les luttes avec Verstappen

Article suivant

Verstappen et la périlleuse stratégie du risque

Verstappen et la périlleuse stratégie du risque
Charger les commentaires