Fracture de Wehrlein : Kaltenborn nie la version de Wolff

partages
commentaires
Fracture de Wehrlein : Kaltenborn nie la version de Wolff
Par : Benjamin Vinel
9 avr. 2017 à 12:19

Il y a deux jours, Toto Wolff révélait l'étendue de la blessure contractée par Pascal Wehrlein lors de son accident de janvier dernier à la Race of Champions, selon lui une fracture d'une vertèbre cervicale.

Pascal Wehrlein, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Monisha Kaltenborn, directrice de Sauber
Pascal Wehrlein, Sauber C36, dans les stands
Pascal Wehrlein, Sauber C36

Cette déclaration contrastait fortement avec la version des faits toujours évoquée jusqu'alors, qui faisait état d'une blessure au dos.

Or, Monisha Kaltenborn, directrice de l'écurie Sauber au sein de laquelle le protégé de Mercedes est pilote titulaire, a balayé d'un revers de main la théorie du directeur de l'écurie triple Championne du monde en titre.

"Formulé ainsi, ce n'est pas correct", déclare Kaltenborn au magazine Bild quant à une possible fracture d'une vertèbre cervicale. "Les vertèbres cervicales ne sont pas touchées, ce sont les vertèbres thoraciques qui le sont. C'est d'ailleurs ce qu'a dit Pascal au deuxième test hivernal de Barcelone. C'est ce que disent les documents du programme de jeunes pilotes Mercedes également. Apparemment, il a des micro-fractures."

"Ce n'est pas la peine de dramatiser, mais cela n'aurait pas dû être banalisé non plus, car on aurait dit que Pascal n'allait simplement pas être capable de piloter la voiture."

Kaltenborn confirme par ailleurs que Wehrlein est désormais complètement remis et souffre uniquement d'un manque de préparation physique. Sa présence au Grand Prix de Bahreïn demeure incertaine pour l'heure.

"Maintenant, d'un point de vue médical, tout va bien. Les médecins l'ont confirmé. Ce n'est donc qu'une question de temps", conclut l'Indienne.

 

Sondage mondial des fans 2017
Article suivant
Magnussen ouvre le compteur de Haas avec brio

Article précédent

Magnussen ouvre le compteur de Haas avec brio

Article suivant

Le pari "complètement fou" de Sainz a payé

Le pari "complètement fou" de Sainz a payé
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pascal Wehrlein
Équipes Mercedes Boutique , Sauber
Auteur Benjamin Vinel