Formule 1
02 avr.
-
05 avr.
Événement terminé
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
111 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
118 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
167 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
181 jours

Vasseur : Développer les F1 2020 va être difficile

partages
commentaires
Vasseur : Développer les F1 2020 va être difficile
Par :
14 avr. 2020 à 16:10

La Formule 1 s'apprête à vivre une saison sans précédent en raison de la pandémie due au coronavirus, avec pour les écuries une répartition des ressources bien différente entre le développement des monoplaces et la production de pièces de rechange.

Les huit premiers Grands Prix prévus au calendrier 2020 ont été annulés ou reportés à cause de la pandémie de COVID-19, et d'autres pourraient subir le même sort prochainement. La Formule 1 va donc s'efforcer d'en organiser un maximum d'ici la fin de l'année, une fois les conditions réunies, avec un programme qui pourrait s'avérer particulièrement intense.

Tous les concurrents espéreront jouir d'une monoplace compétitive dès les premières épreuves, car le temps manquera pour développer des solutions permettant éventuellement de remonter la pente. "Il est clair que quand il faut faire une quinzaine de courses d'affilée, mieux vaut avoir une bonne voiture dès le début", confirme Frédéric Vasseur, directeur de l'écurie Alfa Romeo, à Motorsport.com. "Je ne dis pas que c'est impossible car rien n'est impossible, mais il serait relativement difficile de combler un retard, bien davantage que lorsqu'on a dix mois. Mais c'est comme ça, et nous ne pouvons pas vraiment nous plaindre."

Lire aussi :

"[Organiser cette intense série de courses] aurait pour but de sauver la Formule 1", poursuit-il, dans un contexte où le nombre de Grands Prix maintenus aura un impact direct sur les revenus des équipes. "Nous sommes tous dans le même bateau, et je pense que c'est une décision importante. Bien sûr, il y a le désavantage d'un éventuel début de saison difficile, mais c'est comme ça."

C'est notamment le besoin de pièces de rechange qui pourrait compliquer la vie des équipes, afin de parer aux accidents lors de ces nombreuses courses dans un court laps de temps. "Dès que la fermeture des usines sera terminée, nous mettrons toutes nos ressources sur la saison en cours", indique Vasseur. "Si nous avons 15 ou 18 courses d'affilée, il faudra commencer avec un gros stock de pièces. Nous allons donc nous focaliser bien davantage sur la production que sur le reste, car nous ne rentrerons pas à l'usine [entre les courses]. Ce sera un exercice un peu différent. Je pense que nous aurons moins de développement en cours de saison. Mais nous ferons face à d'autres problèmes."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

Article suivant
Les faits marquants de l'Histoire du GP de Chine

Article précédent

Les faits marquants de l'Histoire du GP de Chine

Article suivant

Agag : La F1 a une "énorme opportunité" de réduire les budgets

Agag : La F1 a une "énorme opportunité" de réduire les budgets
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Alfa Romeo Racing
Auteur Benjamin Vinel