Frédéric Vasseur testé positif au COVID-19

Directeur d'Alfa Romeo, Frédéric Vasseur sera absent des essais hivernaux après avoir contracté le COVID-19.

Frédéric Vasseur testé positif au COVID-19

Petit coup dur pour Alfa Romeo à la veille des essais hivernaux à Bahreïn. L'écurie italo-suisse va devoir se passer de son directeur, Frédéric Vasseur, testé positif au COVID-19 lors du dépistage mené en marge de l'événement. Le protocole défini par la FIA a été appliqué et toutes les mesures nécessaires prises pour gérer cette situation. Fort logiquement, le Français n'assistera pas aux essais prévus de vendredi à dimanche sur le circuit de Sakhir. Il ne s'est d'ailleurs pas rendu sur place puisque le test positif a été pratiqué avant son départ pour le Moyen-Orient.

"Conformément aux protocoles mis en place par les autorités françaises, il s'est immédiatement placé à l'isolement chez lui", précise l'équipe Alfa Romeo. "Un second test PCR, réalisé deux jours plus tard, a été négatif. Frédéric Vasseur ne présente pas de symptôme et garde le moral. Cependant, dans son intérêt, celui de l'équipe, de tous les concurrents et de toute la communauté, ainsi qu'en respect de la réglementation française, il ne voyagera pas à Bahreïn et continuera à travailler depuis chez lui lors des sept prochains jours."

Lire aussi :

Bien qu'absent sur place, Frédéric Vasseur restera en lien direct avec l'écurie, qui n'a pas jugé utile de nommer un intérimaire particulier pour gérer les essais hivernaux. "Il sera pleinement opérationnel et connecté au garage pour la durée des essais et aucun directeur adjoint ne sera nommé, sans incidence attendue sur le déroulement des opérations cette semaine", précise l'écurie.

La FIA et la Formule 1 ont par ailleurs précisé qu'aucun autre membre de l'écurie Alfa Romeo n'avait été testé positif au COVID-19 en amont des essais. "Les procédures en place assureront qu'il n'y ait pas d'incidence plus large sur le déroulement des essais hivernaux, qui se tiendront comme prévu", est-il précisé dans un communiqué. Depuis juillet 2020, la F1 applique un protocole strict et rigoureux qui inclut le dépistage régulier de tous les membres du paddock. Chacun d'entre eux doit présenter un test négatif datant de moins de 24 heures avant de pouvoir accéder au site.

Vendredi matin, c'est Kimi Räikkönen qui lancera le programme de test d'Alfa Romeo en prenant le volant de la C41, qu'il cèdera à son coéquipier Antonio Giovinazzi pour la séance de l'après-midi.

partages
commentaires
Photos - Le nouveau casque de Stroll chez Aston Martin
Article précédent

Photos - Le nouveau casque de Stroll chez Aston Martin

Article suivant

Williams lance ses essais hivernaux avec plusieurs évolutions

Williams lance ses essais hivernaux avec plusieurs évolutions
Charger les commentaires