Gasly et 2022 : "Je n'ai pas trop de réponses sur la suite"

Pierre Gasly ignore encore si sa saison 2022 passera par Red Bull Racing, AlphaTauri ou une autre écurie.

Gasly et 2022 : "Je n'ai pas trop de réponses sur la suite"

D'une régularité implacable en ce début de saison, qu'il est parvenu à ponctuer d'un podium opportuniste à Bakou, Pierre Gasly confirme sa belle cote parmi les pilotes les plus en vue du plateau. Vainqueur de son premier Grand Prix l'an passé, à Monza, le Français a prolongé l'aventure chez AlphaTauri mais continue de regarder vers le haut. Inévitablement, la question de l'avenir se pose déjà mais, à ce jour, les réponses manquent.

"On verra pour le futur", explique-t-il ce jeudi dans le paddock du Red Bull Ring, en Autriche. "C'est sûr que pour l'instant, je n'ai pas trop de réponses sur la suite, avec quelle écurie ça sera ; si c'est avec Red Bull, avec AlphaTauri ou en dehors du programme. L'idée, mon objectif, c'est d'être dans une voiture qui me permet de me battre le plus souvent possible aux avant-postes, et j'espère que Red Bull saura me donner cette opportunité-là."

Lire aussi :

Quand il évoque Red Bull, Pierre Gasly se garde bien de préciser s'il pense directement à l'écurie de Milton Keynes ou plus largement au giron autrichien dans son ensemble. Red Bull Racing mise tout sur Max Verstappen tandis que Sergio Pérez n'a qu'un an de contrat mais donne pour l'heure satisfaction, lui qui s'est imposé pour la première fois lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan. Dernièrement, Helmut Marko a fait savoir que la question des pilotes 2022 du clan autrichien ne serait pas abordée avant le milieu de l'été, tout en rappelant le contrat courant encore l'an prochain avec Gasly. Alors, ce dernier doit patienter, à moins d'entrouvrir d'autres portes.

On sait qu'AlphaTauri a changé de statut, et le pilote tricolore n'y est d'ailleurs pas étranger. De là à ce qu'il s'imagine faire carrière encore de longues années sous ses couleurs actuelles, le Normand se montre forcément hésitant. "Je pense que pour l'instant, c'est trop tôt pour parler de ça", admet-il. "Comme j'ai dit, mon objectif à long terme est de me bagarrer pour le Championnat du monde. Il faudra voir le niveau de performance de l'AlphaTauri à ce moment des négociations, et les options qu'il y a."

On ne se voit plus comme un team de fond de peloton qui doit risquer et attendre un miracle. 

Pierre Gasly

L'évolution très positive de l'écurie qu'il a connue pour la première fois fin 2017, pour des débuts en Formule 1, ne fait pourtant aucun doute. "On se bagarre contre des écuries comme McLaren, comme Ferrari, c'est clair que ce n'est plus la même approche, ce n'est pas comme dans le passé", reconnaît Pierre Gasly. "J'essaie de les tirer vers le haut, et ils ont aussi cette envie-là, donc on partage la même motivation. Tout le monde essaie de donner son maximum pour rendre ça possible."

"Tout est plus professionnel", ajoute-t-il en comparant la situation actuelle à celle de Toro Rosso quatre ans plus tôt. "L'approche dans l'écurie est différente et on ne se voit plus comme un team de fond de peloton qui doit risquer et attendre un miracle pour faire une performance. On se base bien plus sur notre travail, et on sait que si tout le monde fait son travail parfaitement, il y aura des résultats."

"Les gens n'ont pas changé, mais je pense qu'au niveau de l'approche et de la mentalité, ça a clairement changé, et ça passe à travers les résultats et la confiance. Ça a commencé avec le podium à Hockenheim avec [Daniil] Kvyat et ma deuxième place [au GP du Brésil 2019]. Au fil des exploits, tout le monde prend de la confiance, on voit qu'il y a du potentiel et on essaie de répéter ça le plus possible. Je pense qu'il y a moins d'erreurs qui sont faites aujourd'hui qu'auparavant."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Bottas : La relation avec Mercedes n'est pas brisée
Article précédent

Bottas : La relation avec Mercedes n'est pas brisée

Article suivant

Les négociations ont commencé entre Hamilton et Mercedes

Les négociations ont commencé entre Hamilton et Mercedes
Charger les commentaires