Gasly : Les Alpine ont "tout essayé" contre moi

Même si cela n'a rien changé au classement constructeurs, Pierre Gasly a apprécié la lutte intense et de haute volée contre les deux Alpine lors du Grand Prix de São Paulo 2021 de F1.

À la simple lecture du classement final du Grand Prix de São Paulo, il serait facile de penser que la course de Pierre Gasly, septième à l'arrivée, a été relativement tranquille au vu de l'écart qui le sépare des Ferrari devant lui et des Alpine derrière. Toutefois, les 16 secondes d'avance sur Esteban Ocon et Fernando Alonso en fin d'épreuve ont été acquises au terme d'une lutte âpre face aux monoplaces de la structure française, notamment au début du tout dernier relais.

Mais globalement, c'est toute la course qui aura été marquée du sceau de la bataille en piste pour le vainqueur du Grand Prix d'Italie 2020 : "Ça a été musclé toute la course", a-t-il réagi pour Canal+. "Il y a eu un beau dépassement sur [Sebastian] Vettel. J'ai dû défendre aussi beaucoup sur [Daniel] Ricciardo quand il est sorti des stands. Après ils ont eu la chance de gagner quelques secondes avec la Virtual Safety Car. Et puis après, avec les Alpine, je savais que ce serait intense. Ils ont tout essayé je pense. On a réussi à garder notre aileron avant."

"Ça a été chaud plus d’une fois mais au final on finit devant, 16 secondes devant, et je suis vraiment content. On ne reprend pas de points au championnat parce qu’ils [en] marquent avec les deux voitures mais voilà, je pense qu’on a fait le meilleur travail qu'on pouvait aujourd'hui."

Effectivement, en dépit de ce bon résultat derrière les trois écuries qui ont dominé le week-end, l'opération est blanche chez les constructeurs, où AlphaTauri et Alpine restent à égalité parfaite, uniquement départagées pour la cinquième place, à l'avantage d'Enstone, par leur meilleur résultat de la saison (une victoire en Hongrie contre une troisième position en Azerbaïdjan).

"Honnêtement, je suis très heureux, très heureux parce que, évidemment, les attentes sont toujours très élevées lorsque vous surperformez en qualifs [vendredi], mais c'était serré avec les deux Ferrari et nous avons réussi à les devancer, mais objectivement, sur le rythme pur, je pense que nous étions juste derrière la troisième voiture la plus rapide sur la grille en ce moment", a-t-il ajouté devant les médias anglo-saxons.

"Et aujourd'hui nous avons terminé là où nous devions terminer et c'était dur, vraiment dur, beaucoup de batailles et j'ai eu beaucoup de dépassements sur Lando [Norris], sur Seb, sur les deux Alpine, des batailles très intenses, surtout avec Fernando qui m'a donné beaucoup de travail, mais ce n'est pas à chaque course que vous pouvez vous battre avec un double Champion du monde. C'est donc une bonne expérience et je dois dire que j'ai vraiment apprécié."

"Je pense que c'est passé à quelques millimètres avec Fernando et nous avons fait en sorte que ça reste propre, tout comme avec Esteban, mais je le savais, c'était une rude bataille pour le championnat et ils ont très bien joué avec les deux voitures, Esteban donnant le DRS à Fernando [l'inverse en réalité, ndlr] pour me garder derrière autant que possible et je surchauffais beaucoup mes pneus. C'était intense mais comme je l'ai dit, ce n'est pas à toutes les courses que vous avez l'occasion de vous battre comme ça et j'ai vraiment aimé ça."

Avec Basile Davoine et Adam Cooper

Lire aussi :
partages
commentaires
Fissure et crevaison : l'enfer brésilien de McLaren
Article précédent

Fissure et crevaison : l'enfer brésilien de McLaren

Article suivant

McLaren dément tout rachat par Audi, Volkswagen se prépare à la F1

McLaren dément tout rachat par Audi, Volkswagen se prépare à la F1
Charger les commentaires