Gasly ne changerait son passage chez Red Bull "pour rien au monde"

Pierre Gasly va quitter le giron Red Bull pour rejoindre Alpine mais n'a aucun regret, pas même son passage infructueux à Milton Keynes.

Gasly ne changerait son passage chez Red Bull "pour rien au monde"

Les uns après les autres, les protégés de Red Bull quittent le giron de la marque au profit d'autres écuries en Formule 1. Après Carlos Sainz, Daniel Ricciardo et Alexander Albon, c'est au tour de Pierre Gasly de prendre son envol vers d'autres horizons, en l'occurrence l'écurie Alpine.

C'est il y a neuf ans que Red Bull a pris Gasly sous son aile, et le Français a depuis lors gravi les échelons en Formule Renault 3.5 (vice-champion), en GP2 (champion) et en Super Formula (vice-champion) avant de débarquer dans l'élite fin 2017 chez Toro Rosso. C'est quasi intégralement avec la structure de Faenza que Gasly a disputé les 108 premiers Grands Prix de sa carrière, à l'exception d'un intermède de douze courses infructueux chez Red Bull. L'intéressé se réjouit de ce qu'il a appris au fil des années.

"Le temps que j'ai passé chez Red Bull m'a été très utile pour comprendre ce dont j'ai besoin en tant que pilote", déclare Gasly. "J'ai désormais une idée bien plus précise de ce que je veux en tant que pilote. Je suis arrivé sans avoir un état d'esprit clair, sans avoir une voie claire à emprunter quant au type de pilote que je suis et à ce dont j'ai besoin. Maintenant, je le sais. Je connais mon style de pilotage et je sais comment évoluer à mon meilleur niveau. J'ai beaucoup appris lors des cinq dernières années, mais j'associe toujours les bons résultats aux meilleurs souvenirs, assurément."

Les cinq premières années de Gasly en Formule 1 ont bien évidemment été marquées par sa victoire au Grand Prix d'Italie 2020 avec AlphaTauri mais aussi par son passage chez Red Bull Racing, début 2019. Nettement en deçà du rythme de Max Verstappen, sans jamais monter sur le podium, Gasly avait été renvoyé à Faenza dès la trêve estivale. Regrette-t-il de ne jamais avoir eu de seconde chance à Milton Keynes malgré sa progression ultérieure ?

"Pas du tout", assure le Normand. "Telle est ma carrière, telle est mon histoire avec Red Bull. Je crois vraiment que ce qui était censé arriver est arrivé, et il devait en être ainsi. J'ai beaucoup appris. Je suis convaincu d'être dans une bien meilleure position, je suis un bien meilleur pilote qu'avant. Je suis la personne que je suis aujourd'hui grâce à l'expérience que j'ai eue là-bas. J'ai beaucoup grandi, que ce soit en piste ou en dehors. Si vous me posez la question, je ne changerais ça pour rien au monde."

"Je sais juste que j'ai maintenant 26 ans et que je suis meilleur chaque année, comme un bon vin rouge. Je ne sais pas jusqu'où ça ira, mais je sais juste que personnellement, je ne cesse de m'améliorer et je sais que le meilleur reste à venir. Alors je suis vraiment reconnaissant de ce qui s'est passé."

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :
partages
commentaires

Wolff convaincu que Hamilton prolongera pour 2024

La FIA envisage de réduire les zones DRS en 2023