Gasly en colère : "Il n'y avait aucune communication, aucun dialogue"

Pierre Gasly peine à digérer l'occasion manquée par AlphaTauri au Grand Prix de Singapour, où un choix stratégique lui a probablement coûté la cinquième ou sixième place.

Gasly en colère : "Il n'y avait aucune communication, aucun dialogue"

Le point de la dixième place au Grand Prix de Singapour ne consolera pas un Pierre Gasly parti septième sur la grille et qui a vu une grosse opportunité s'envoler. Le Français était en colère à l'issue de l'éprouvante course disputée sur le tracé de Marina Bay, contrarié par la mauvaise stratégie choisie par AlphaTauri mais surtout par l'absence totale d'échange sur la question au moment de prendre la décision de chausser les pneus slicks. 

Le pilote tricolore s'est arrêté trop tôt à son goût, alors qu'il devançait des concurrents directs, tandis que McLaren a profité un peu plus tard de l'occasion provoquée par l'intervention de la voiture de sécurité. Là où la sixième place, a minima, était accessible, Pierre Gasly a perdu quatre positions lors de son arrêt et n'a jamais pu les récupérer. 

"Aujourd'hui on n'a pas fait du bon boulot", déplore-t-il, le visage marqué. "On était septième, devant les deux Aston Martin, on avait la position en piste, on avait tout en main, et on a tout balancé parce qu'on a décidé de rentrer au stand trop tôt. Et il n'y avait aucune communication, aucun dialogue, et je ne comprends pas bien pourquoi. On a fait un pari à un moment où on n'avait pas besoin de le faire. On est rentré au stand alors que tout le monde est resté en piste, et quatre voitures nous ont fait l'overcut. C'est évidemment très décevant pour toute l'équipe et pour nous tous car on chute au neuvième rang du championnat constructeurs. Daniel était derrière nous, loin derrière, mais il est resté en piste, comme on aurait dû le faire, et il a termine cinquième. Alors oui, c'est neuf points de perdus, neuf points importants. Je suis tout simplement triste, et pas content de notre performance."

"C'était trop tôt", insiste-t-il en évoquant encore son arrêt au stand. "Mais, je... je ne comprends pas pourquoi on a fait ça. Je n'ai pas parlé avec eux. Et c'est évidemment quelque chose que l'on analysera ; ils ont des raisons de le faire, mais on aurait au moins dû communiquer, et ce n'était pas le cas. Dans la position où on était, devant deux concurrents directs, avec l'avantage d'être devant à Singapour, sur piste séchante, la chauffe des pneus allait être compliquée... Je ne vois pas l'intérêt de prendre un tel risque. Et on a juste offert notre position."

Sur le plan comptable, le bilan est rude pour AlphaTauri. Neuvième du championnat constructeurs, l'écurie de Faenza revient certes à la hauteur de Haas grâce au point inscrit par Pierre Gasly, mais elle voit surtout Aston Martin la dépasser et même prendre trois longueurs d'avance. "Quand a-t-on l'occasion de terminer cinquième ?", regrette encore celui dont l'avenir pourrait s'écrire l'an prochain chez Alpine. "Cette année, c'est arrivé une seule fois en 18 Grands Prix. Donc c'est frustrant parce que vraiment, on redouble d'efforts et aujourd'hui on n'a tout simplement pas fait le bon choix."

Propos recueillis par Oleg Karpov

Lire aussi :
partages
commentaires
"Un problème identique" a fait abandonner Alonso et Ocon
Article précédent

"Un problème identique" a fait abandonner Alonso et Ocon

Article suivant

Verstappen a pris "zéro plaisir" malgré ses remontées

Verstappen a pris "zéro plaisir" malgré ses remontées