Gasly salue les avancées de la FIA après le rapport sur Suzuka

Pierre Gasly a accueilli avec satisfaction le rapport de la FIA sur l'incident de la grue de Suzuka au Grand Prix du Japon et les avancées dans la bonne direction en matière de sécurité.

Très affecté par la situation de Suzuka, lors de laquelle il s'est retrouvé nez à nez avec un engin de levage qui avait été envoyé sur la piste pour dégager la Ferrari de Carlos Sainz, Pierre Gasly avait eu des mots durs concernant ce qu'il s'était passé, huit ans après l'accident qui avait provoqué la mort de Jules Bianchi sur le même circuit.

Lire aussi :

Comme d'autres, le Français a discuté depuis avec le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem. La fédération a publié ce vendredi son rapport d'enquête qui, en plus d'établir les faits, liste un certain nombre de recommandations et de mesures pour l'avenir notamment en matière d'utilisation des engins de dépannage ou encore dans la notification de telles interventions aux écuries. Le rapport met également fin à la rotation entre les directeurs de course.

Le document indique, concernant Gasly qui s'est ensuite rendu coupable d'un excès de vitesse sous drapeau rouge, qu'il a piloté "de manière dangereuse en ne respectant pas les drapeaux, ignorant ainsi les règles de sécurité basiques". Mais le futur pilote Alpine a préféré s'intéresser à l'image d'ensemble plutôt qu'à son cas particulier.

"J'étais surtout intéressé par ce qu'ils vont mettre en place pour l'avenir", a déclaré Gasly lorsque Motorsport.com l'a interrogé sur le rapport. "C'est ce dont j'ai discuté avec Mohammed après la course de Suzuka, que ce qui est arrivé là-bas n'arrive plus. Le plus important est d'aller de l'avant et de s'assurer que tout le monde soit en sécurité, que ce soit en F1 ou dans les catégories junior."

"Et c'est ce sur quoi ils travaillent. Je pense que ce qu'ils ont mis en place constitue clairement une bonne avancée. Je sais que nous allons en discuter lors du briefing des pilotes, et tout ce que nous pourrions faire de plus serait le bienvenu. Mais je suis heureux de voir qu'ils ont travaillé sur cette question très rapidement, et qu'ils ont proposé des solutions dès la course suivante."

Pierre Gasly, Scuderia AlphaTauri

Pierre Gasly, Scuderia AlphaTauri

Pendant le drapeau rouge après le premier départ, Gasly est allé voir le directeur de course Eduardo Freitas pour lui poser des questions sur la grue, et il était furieux quand le Portugais lui a répondu que c'était "normal". Gasly a confirmé avoir reparlé à Freitas par la suite, mais il a minimisé tout différend personnel : "Sa version de l'histoire, ma version de l'histoire, comme je l'ai dit, peu importe qui a raison ou tort."

"Au bout du compte, nous risquons notre vie et, encore une fois, nous voulons simplement être autant en sécurité que possible. Il y aura toujours des risques à piloter ces voitures dans ces conditions et à de telles vitesses, mais tant que nous pouvons minimiser le risque..."

"Les circuits sont homologués sans grues ni tracteurs sur la piste. Ils sont sûrs dans ces conditions. À partir du moment où vous mettez des éléments extérieurs dessus, alors c'est une tout autre histoire. Je pense qu'ils ont compris, et c'était clair des deux côtés. Et je suis satisfait des solutions qu'ils mettent en place."

Gasly a insisté sur le fait qu'il était bouleversé au moment de l'incident : "C'était grave. C'est clairement quelque chose qui n'aurait jamais dû arriver, mais malheureusement c'est arrivé. Il n'y a pas eu de conséquences, sauf peut-être mentalement – j'étais un peu sous le choc de ce qui s'est passé – et pour les gens qui se sont un peu souvenus de la perte de Jules."

"Il n'y a pas eu de conséquences tragiques. Mais le plus important, c'est que moi-même, tous mes collègues et tous les gens travaillant dans le sport automobile soient plus en sécurité à l'avenir. Et c'est ce qu'ils prévoient."

À la question de savoir si des mesures telles que la notification aux équipes de la présence de véhicules de dépannage par la direction de course étaient désormais évidentes, il a répondu : "Oui, mais souvent dans la vie, on trouve des solutions une fois qu'on est confronté à des incidents ou des erreurs. Et même si cela semble évident, personne dans le paddock n'y a pensé avant."

Gasly n'a pas voulu contester les reproches faits concernant son excès de vitesse dans le rapport : "Je ne veux pas polémiquer sur ce plan-là. Comme je l'ai dit, j'ai suivi mon delta. Et j'ai été pénalisé pour excès de vitesse sur la ligne droite arrière, c'est-à-dire après l'incident. Et je ne veux pas créer de polémique à ce sujet. Et ce n'est même pas ce qui importe dans ce rapport."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Sargeant se rapproche du baquet Williams après de bons débuts
Article suivant Plafond budgétaire : Bottas veut une pénalité qui fasse "vraiment mal"

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse