Réactions
Formule 1 GP du Japon

"Pas de problème" entre Gasly et Ocon : Alpine assume la consigne

Directeur de l'écurie Alpine, Bruno Famin défend la consigne donnée à Pierre Gasly de rendre sa place à Esteban Ocon en fin de Grand Prix du Japon. Quant à la colère du premier, il y voit "un épiphénomène".

Pierre Gasly, Alpine A523

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Malgré la déception, doublée d'une forte incompréhension, exprimée par Pierre Gasly à l'issue du Grand Prix du Japon, Bruno Famin a défendu la consigne donnée par Alpine pour qu'il laisse passer son coéquipier Esteban Ocon en fin de course. Les deux Français ont terminé neuvième et dixième à Suzuka mais ont interverti leurs positions. Pierre Gasly avait des pneus moins usés mais avait bénéficié auparavant d'une consigne inverse pour tenter d'aller chercher la huitième place de Fernando Alonso, en vain. 

Quand Alpine a compris que ce pari ne fonctionnerait pas, l'ordre a été donné de rétablir les positions initiales. Une décision tardive au goût de Pierre Gasly, et qui selon lui n'avait pas été discutée en amont. Il l'a également jugée injuste compte tenu de son avantage pneumatique. Cependant, tout en démentant toute tension particulière, le directeur par intérim de l'écurie assume. 

"Nous n'avons pas de problème entre les pilotes", insiste Bruno Famin. "Je pense qu'il se battent tous pour obtenir leurs meilleurs résultats, ce qui est normal et ce pour quoi ils sont payés. Mais ils sont aussi payés pour avoir les meilleurs résultats pour l'équipe. Bien sûr, avec le stress de la course, on peut avoir des déclarations un peu fortes, mais je n'ai absolument aucun doute sur le fait que les pilotes soient sur la même longueur d'onde. Pour avoir le meilleur résultat d'équipe, on a laissé Pierre devant Esteban afin d'avoir la possibilité, même si elle était faible, de rattraper Fernando. C'était impossible donc revenir en arrière était tout à fait normal."

Bruno Famin a déjà échangé avec Pierre Gasly, après ses déclarations à chaud à l'issue du Grand Prix. Le patron d'Alpine Motorsports admet que clarifier la communication aurait pu faciliter les choses. 

"C'est le point que l'on doit vérifier pour être totalement transparent", précise-t-il. "Je ne sais pas quand ça lui a été dit, et c'est ce que l'on doit clarifier. Parfois, on a des problèmes de communication parce que le signal radio n'est pas bon. Ou parfois l'ingénieur pense être très clair en disant quelque chose, mais le pilote ne l'enregistre pas car il est concentré sur quelque chose d'autre. On doit donc vérifier si le pilote a bien reçu l'information."

"Quoi qu'il en soit, la manœuvre a été faite dans l'intérêt de l'équipe, et je ne doute absolument pas que les deux pilotes soient d'accord sur ce point. Si on doit le faire dans l'autre sens lors des prochaines courses, on le fera. Ils le savent et il n'y a pas de tension. C'est simplement l'exécution de la course."

Le fait que Pierre Gasly ait manifesté publiquement son mécontentement, y compris par des gestes sans équivoque après le drapeau à damier, plutôt que de se contenter d'explications en interne, ne dérange pas non plus Bruno Famin : "Ce sont des battants, et juste après la course, ils sont déçus, c'est normal. OK, on peut parler pendant des heures de la manière dont il l'a fait. Mais je suis convaincu qu'il s'agit d'un épiphénomène."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Comment Red Bull a pu éviter une pénalité pour Pérez au Qatar
Article suivant Sainz : "Je rigolais, car je voyais Lewis lever le pied dans le 130R"

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse