Éliminé en Q2, Gasly déplore une Red Bull "nerveuse"

partages
commentaires
Éliminé en Q2, Gasly déplore une Red Bull "nerveuse"
Par :
30 mars 2019 à 17:01

La Q3 échappe encore à Pierre Gasly. Après le revers de Melbourne, où une erreur stratégique avait coûté cher au pilote français, la performance n'était cette fois pas au rendez-vous à Bahreïn.

Des étincelles à l'arrière de la Red Bull Racing RB15 de Pierre Gasly
Pierre Gasly, Red Bull Racing
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15
Pierre Gasly, Red Bull Racing
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15
Max Verstappen, Red Bull Racing RB15
Max Verstappen, Red Bull Racing
Des étincelles à l'arrière de la Red Bull Racing RB15 de Max Verstappen

Pierre Gasly était devancé par son coéquipier Max Verstappen depuis le début du week-end au Grand Prix de Bahreïn, et cette tendance s'est confirmée en qualifications. C'est de justesse que le pilote Red Bull a franchi le cap de la Q1, avec à peine un dixième de marge sur la zone rouge ; par la suite, le passage en Q3 lui a échappé pour 0"055.

Gasly se retrouve donc 13e sur la grille de départ provisoire, et déplorait notamment à la radio une RB15 instable à l'accélération. "Depuis le début du week-end, je souffre avec l'arrière et le manque de motricité", regrette-t-il au micro de Sky Sports F1. "L'auto est nerveuse et donne des à-coups. Nous avons essayé de faire des changements pour les qualifs, qui n'ont pas marché."

"Je ne me sens pas à l'aise avec l'auto mais ce week-end je n'ai peut-être pas pris la bonne direction [au niveau des réglages]. Nous allons voir avec les ingénieurs comment faire évoluer ça." Le Normand ajoute, auprès des médias français : "C’est demain qu’on marque des points, on va tout faire pour en accrocher."

Lire aussi:

Interrogé par Sky F1 pendant la Q3 (juste après l'élimination de Gasly, donc), Christian Horner a évoqué les conditions délicates auxquelles son écurie faisait face.

"Nous manquons juste un peu de motricité et nous ratons la fenêtre avec ces pneus rouges [tendres, ndlr]", a indiqué le directeur de Red Bull Racing. "Une fois ils sont trop chauds, une fois trop froids. La fenêtre est très sensible et nous ne sommes pas encore à l'aise avec cela. C'est une marge assez étroite. Tout est question de tour d'installation, de pressions, de tout mettre en place."

Top 5 pour Verstappen

L'écurie de Milton Keynes pourra se consoler avec la cinquième place obtenue par Max Verstappen, qui n'avait toutefois que cinq millièmes d'avance sur le Haas de Kevin Magnussen en Q3 ! Seuls trois dixièmes séparaient Verstappen de la dixième place occupée par Lando Norris.

"Les attentes en arrivant étaient mixtes car je ne savais pas où nous en étions avec l'équilibre, qui n'est pas comme je le veux", explique le Néerlandais auprès de Sky F1. "Ce n'étaient pas les réglages idéaux et nous glissions pas mal, alors d'une certaine façon je suis content de la cinquième place, mais je ne suis pas satisfait globalement."

Aussi Verstappen comptera-t-il sur les pneus à bandes jaunes pour tirer son épingle du jeu en course, les rouges lui ayant donné du fil à retordre : "Depuis le début du week-end, nous n'étions pas bien avec les pneus tendres, donc j'espère que nous serons meilleurs avec les mediums."

 
Article suivant
Mercedes a manqué de vitesse de pointe face à Ferrari

Article précédent

Mercedes a manqué de vitesse de pointe face à Ferrari

Article suivant

Magnussen confirme la forme de Haas dès les qualifications

Magnussen confirme la forme de Haas dès les qualifications
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu