Formule 1 2017
Dossier

Formule 1 2017

Gasly - Renault est "une option" pour 2017

partages
commentaires
Gasly - Renault est
Par : Benjamin Vinel
25 oct. 2016 à 18:00

Écarté de la course à un baquet Toro Rosso pour 2017, Pierre Gasly va être contraint de revoir ses plans pour la saison prochaine.

Pierre Gasly, PREMA Racing
Pierre Gasly, PREMA Racing
Pierre Gasly, PREMA Racing
Le vainqueur Pierre Gasly, PREMA Racing
Le vainqueur Pierre Gasly, PREMA Racing avec le Dr. Helmut Marko
Pierre Gasly, PREMA Racing
Pierre Gasly, PREMA Racing et le Dr. Helmut Marko
Pierre Gasly, PREMA Racing
Pierre Gasly, PREMA Racing
Pierre Gasly, PREMA Racing
Frederic Vasseur, directeur Renault Sport F1 Team avec Pierre Gasly, troisième piloteRed Bull Racing

En lutte pour le titre en GP2 Series, Gasly ne sera pas en mesure d'effectuer une troisième saison dans la discipline s'il est sacré champion, puisque tout pilote titré dans l'antichambre de la Formule 1 n'a plus le droit d'y courir.

"J'ai beaucoup discuté avec Helmut ces deux derniers jours et nous allons essayer de voir ce qui est le mieux", commente le pilote Prema pour Motorsport.com. "Il connaît mon objectif, il sait que je veux arriver en F1 et c'est vraiment mon objectif, donc il faut que j'étudie les options pour voir ce qui est le mieux pour atteindre mon objectif."

Gasly n'est pas le premier pilote à se retrouver dans cette situation. Sacré champion de GP2 en 2015, Stoffel Vandoorne a dû passer la saison en Super Formula, un programme qu'il a combiné à son rôle de pilote de réserve McLaren, l'écurie ayant alors choisi de conserver Jenson Button.

Le Français, quant à lui, se voit proposer par Red Bull de rester pilote de réserve, mais son objectif est évidemment de trouver un programme de course.

"Il y a beaucoup d'options dans le paddock", souligne Gasly. "Il faut étudier quelles sont les possibilités au sein des autres équipes. Après, il y a aussi différents championnats, il n'y a pas que le GP2. On peut aller en Amérique, au Japon, il y a beaucoup de championnats possibles en Europe."

"Il faut voir ce qui est le mieux pour mon avenir, pour obtenir le baquet Toro Rosso en 2018, il faut voir quelle est la meilleure préparation. À l'heure actuelle, nous étudions encore la situation avec Helmut. Espérons trouver bientôt la meilleure option."

Quelles options en F1 ?

Bien qu'il n'ait que 20 ans, Pierre Gasly n'a pas encore fait une croix sur ses espoirs de Formule 1 pour 2017, d'autant que Red Bull pourrait accepter de le libérer s'il trouvait un volant ailleurs.

"Tous les baquets ne sont pas pris", souligne le Normand. "Tant que ce n'est pas signé, on peut s'attendre à tout. Tout peut aller si vite dans le paddock qu'on ne sait jamais à quoi s'attendre. Les choses peuvent changer vraiment vite, donc il faut être là et saisir toutes les opportunités. Nous étudions nos options et prendrons la meilleure pour l'an prochain."

Parmi les écuries qui ont des baquets libres pour la saison prochaine, il y a Force India, Haas, Manor, Sauber... et surtout Renault, qui pourrait représenter la principale opportunité du Français, même si le Losange donnera la priorité à un pilote d'expérience.

"Bien sûr, c'est une option, parce qu'ils ont un baquet disponible, comme d'autres équipes", reconnaît Gasly. "C'est une grande équipe avec une grande histoire, et ils sont Français. Bien sûr, certains trouvent ça évident que j'ai plus de chances d'être lié à eux parce que je suis Français."

"En fin de compte, nous discutons, évidemment, mais à l'heure actuelle, nous ne savons pas grand-chose. Il faut attendre de voir comment ça se passe. En gros, nous étudions toutes les options."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

Prochain article Formule 1
Édito - Un monde d'opportunités devant Daniel Ricciardo

Previous article

Édito - Un monde d'opportunités devant Daniel Ricciardo

Next article

Horner - "Il n'y a que Rosberg qui peut perdre" le titre

Horner - "Il n'y a que Rosberg qui peut perdre" le titre

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pierre Gasly
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso , Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités