Gasly révèle un problème de visibilité avec les F1 2022

Pierre Gasly révèle un possible problème de visibilité avec les Formule 1 2022 après avoir testé le modèle AlphaTauri dans le simulateur.

D'après Pierre Gasly, la carrosserie couvrant les roues avant selon la nouvelle réglementation aérodynamique obstrue partiellement la visibilité du pilote et rend plus difficile de positionner la monoplace avec précision en entrée de virage, ainsi que de savoir quand les roues avant sont bloquées.

"Principalement en matière de visibilité, cela va être assez différent avec les pneus plus grands et l'appendice à l'avant, que je n'aime pas vraiment", déclare Gasly. "Mais j'imagine que nous devrons nous y habituer. Cela couvre plus ou moins ce que l'on voit juste au-dessus du triangle de suspension, entre le châssis et le pneu. Surtout quand on arrive dans un virage, on perd un peu cette visibilité permettant de vraiment positionner la voiture, et j'imagine que nous devrons prendre des points de référence différents d'auparavant. Enfin, ça va être pareil pour tout le monde, c'est juste un peu différent. Cela diminue la visibilité, ce qui n'est jamais trop agréable, mais nous ferons avec."

 

Lorsqu'il lui est demandé s'il est également difficile de surveiller l'état des pneus avant, Gasly indique : "Je pense que quand on a la visibilité totale sur le pneu, dès qu'il se bloque, on le voit un peu tourner moins vite. Maintenant, avec cet appendice au-dessus, ça peut être légèrement plus dur."

Gasly fait par ailleurs savoir qu'AlphaTauri progresse bien dans son design 2022, même s'il est impossible de juger où se situe l'écurie par rapport à la concurrence avant le début des essais l'an prochain : "[Le modèle 2022] évolue évidemment beaucoup, surtout avec ce calendrier si intense. Le temps de revenir dans le simulateur après deux ou trois semaines, la voiture a déjà pas mal changé."

"Je pense que nous sommes relativement satisfaits de ce que nous faisons, globalement. Mais nous n'avons pas de référence. Il est donc uniquement question de ce que les gars trouvent au niveau du développement. Nous savons que nous progressons, mais est-ce que nous sommes loin derrière ou au même niveau, nous ne le saurons pas avant d'arriver à Barcelone – mais c'est clairement un changement que nous pouvons sentir."

Lire aussi :

partages
commentaires
Verstappen veut stopper sa malédiction des GP à course sprint
Article précédent

Verstappen veut stopper sa malédiction des GP à course sprint

Article suivant

Le retard du fret F1 ne devrait pas impacter le GP de São Paulo

Le retard du fret F1 ne devrait pas impacter le GP de São Paulo
Charger les commentaires