Gasly rumine son combat avorté contre McLaren et Ferrari

Après le Grand Prix de Bahreïn, c'est une énorme déception qui prédomine pour Pierre Gasly, toutefois convaincu de croiser le fer toute la saison avec les McLaren et les Ferrari.

Gasly rumine son combat avorté contre McLaren et Ferrari

Cinquième sur la grille de départ du Grand Prix de Bahreïn, Pierre Gasly nourrissait de grands espoirs. Ils se sont envolés dès le début de course, après un accrochage avec la McLaren de Daniel Ricciardo. Le Français a finalement été contraint à l'abandon en fin d'épreuve, alors qu'il était loin des points.

Lire aussi :

Pierre, vous devez être très déçu…

Je suis évidemment très déçu. J'ai cassé mon aileron avant, j'ai endommagé le fond plat et voilà. Nous avons eu des problèmes en fin de course et nous avons dû abandonner. Mais je suis évidemment très déçu car il y avait une belle bagarre contre les Ferrari et les McLaren. Nous avons manqué des gros points, et dans l'immédiat, je suis juste très déçu.

Quel est le problème qui vous a contraint à l'abandon ?

Je dois encore vérifier ça avec l'équipe, mais ils m'ont dit d'abandonner car nous avions des problèmes avec la voiture depuis le début. Nous avons essayé, mais je crois que ce n'était pas possible de finir.

Avez-vous quand même profité un peu de la course, appris quelque chose ?

Non, c'était vraiment merdique. Nous avions le rythme pour nous battre contre les McLaren et les Ferrari, et j'avais hâte de vivre ça, mais dès le premier tour j'étais une minute derrière tout le monde avec une voiture endommagée, alors non... Je suis évidemment très déçu, mais il faut regarder les points positifs. Nous avons eu un rythme très costaud tout au long du week-end et nous devons faire en sorte de le conserver, de continuer comme ça pour les Grands Prix à venir. Je suis certain que nous reviendrons dans la bagarre contre eux lors des prochaines courses.

Quel était le résultat possible sans tous ces problèmes ?

Il aurait pu se passer plein de choses, mais rien de tout ça n'est arrivé. Tout le week-end, notre rythme a prouvé que nous étions dans la bagarre avec les Ferrari et les McLaren, et c'est positif. Je crois que nous allons clairement nous battre contre eux sur tous les circuits, mais je dois dire que je suis juste déçu pour le moment. Nous allons nous concentrer sur Imola.

Quelles sont les leçons à retenir qui vous aideront pour Imola ?

Franchement, cette course a été énormément compromise après le contact, donc je crois que de notre côté, ce sera difficile d'en garder quoi que ce soit. Cependant, tout le week-end nous avons affiché un excellent rythme, très solide en qualifications. Et vendredi, ça paraissait fort sur les longs relais. Nous aurions été à la lutte avec les Ferrari et les McLaren. Ça n'est pas arrivé, donc nous devons continuer à travailler et à nous concentrer sur la prochaine fois, pour nous assurer de prendre des points là-bas.

partages
commentaires
Limites de pistes : les éclaircissements lèvent-ils tous les doutes ?
Article précédent

Limites de pistes : les éclaircissements lèvent-ils tous les doutes ?

Article suivant

Norris : McLaren n'est pas "à des kilomètres de Mercedes et Red Bull"

Norris : McLaren n'est pas "à des kilomètres de Mercedes et Red Bull"
Charger les commentaires