Gel des moteurs : Renault et Ferrari auraient eu gain de cause

Peu d'éléments ont filtré de la réunion au sommet du Groupe Stratégique de la F1, qui s'est tenue jeudi dernier à Genève

Peu d'éléments ont filtré de la réunion au sommet du Groupe Stratégique de la F1, qui s'est tenue jeudi dernier à Genève. On sait que

Bernie Ecclestone a mis sur la table une proposition pour augmenter le bruit et la puissance des moteurs

, mais les sujets de discussion étaient très nombreux.

Parmi les dossiers sensibles se trouvait inévitablement la question du gel des moteurs. Le débat sur la question fait rage depuis plusieurs mois entre les motoristes. Selon plusieurs sources, Renault et Ferrari auraient néanmoins réussi à faire plier Mercedes pour assouplir le gel des motorisations en 2015.

Théoriquement, les motoristes ont jusqu'au 28 février 2015 pour développer leurs unités de puissance, avant de soumettre leurs blocs à l'homologation de la FIA et ne plus y toucher sur le volet performance. Selon la BBC, cette date ne serait plus en vigueur et chaque motoriste pourrait développer son V6 comme il l'entend, à condition toutefois de respecter la limite de ressources en vigueur (32 tokens).

L'autre possibilité évoquée serait de voir un motoriste débuter la saison 2015 avec son unité de puissance 2014, avant de soumettre plus tard dans la saison une nouvelle version de celle-ci.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités