Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
51 jours
09 mai
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
100 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
107 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
142 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
156 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
184 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
191 jours
12 sept.
Course dans
198 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
212 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
216 jours
10 oct.
Course dans
226 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
240 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
247 jours

Selon la F1, le gel des moteurs dès 2022 est "le meilleur choix"

Stefano Domenicali a explicitement apporté son soutien à un gel des unités de puissance dès 2022, permettant d'assurer l'avenir de Red Bull en F1.

partages
commentaires
Selon la F1, le gel des moteurs dès 2022 est "le meilleur choix"

Red Bull remet en question l'avenir de ses deux écuries depuis que leur motoriste, Honda, a annoncé son départ au terme de la saison 2021. Par la suite, la marque au taureau pourrait se faire motoriser par Renault, mais les deux parties s'étaient quittées en mauvais termes fin 2018 et ce n'est donc pas ce qu'elle souhaite.

Lire aussi :

L'idéal pour Red Bull serait de reprendre les unités de puissance nippones à son compte, mais le constructeur autrichien exige un gel des moteurs dès 2022 pour pouvoir être compétitif sans devoir développer son groupe propulseur, puisqu'un tel développement requerrait des ressources non négligeables.

Renault, cependant, espérait lancer une nouvelle unité de puissance pour la saison 2022, et n'a donc pas accueilli l'idée avec grand enthousiasme. Stefano Domenicali, en revanche, y est très favorable – notamment pour des raisons de coûts, mais espérant probablement sauvegarder ainsi l'avenir de Red Bull Racing et de la Scuderia AlphaTauri.

"En effet, l'anticipation du gel du moteur est un point très important", assure le PDG de la F1. "Mais je ne veux pas le dire que pour Red Bull. C'est pour toute la F1 car, comme vous le savez, aujourd'hui la réglementation et le gel sont basés sur 2023. Nous voulons anticiper le gel car nous voulons économiser de l'argent pour assurer que les motoristes et écuries puissent investir dans le nouveau moteur [post-2025]. D'un côté, c'est une priorité pour beaucoup de motoristes."

Le sujet du gel des châssis sera en tout cas abordé lors de la prochaine réunion de la Commission F1, le 11 février. "Les discussions en cours vont dans le bon sens", estime Domenicali. "Je ne veux pas faire de prévisions, mais j'ai bon espoir que tout le monde comprenne que faire ces choses-là est important. C'est quelque chose qui est certainement au cœur de la discussion dans cette réunion. Et j'espère que tout le monde va se rendre compte que c'est le meilleur choix, non seulement pour Red Bull mais aussi pour le monde de la Formule 1 dans son ensemble."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Coca-Cola prolonge avec McLaren

Article précédent

Coca-Cola prolonge avec McLaren

Article suivant

Comment le handicap aéro va changer la Formule 1

Comment le handicap aéro va changer la Formule 1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Auteur Benjamin Vinel