Gen? est favorable ? l'?lectronique mais pas au diesel

Alors que la FIA a décidé d'interdire l'antipatinage dès la saison prochaine, Marc Gené estime que la F1 doit rester la catégorie reine du sport automobile et cela passe par l'utilisation de l'électronique

Alors que la FIA a décidé d'interdire l'antipatinage dès la saison prochaine, Marc Gené estime que la F1 doit rester la catégorie reine du sport automobile et cela passe par l'utilisation de l'électronique.

"A l'heure actuelle la Formule 1 est au sommet de la technologie mais sans ça, serait-ce encore de la F1? Nous devons veiller à conserver un certain équilibre."

D'après l'espagnol, même avec l'antipatinage les meilleurs pilotes parviennent à se distinguer. Il prend d'ailleurs l'exemple de Fernando Alonso et de Michael Schumacher.

"Fisichella a toujours été quatrième ou cinquième, mais rarement mieux classé. Il se passait la même chose chez Ferrari où Michael l'emportait régulièrement, contrairement à son équipier."

"A mon avis, en 2007, un pilote est encore capable de faire la différence" insiste Marc Gené.

Le pilote essayeur de la Scuderia Ferrari aborde également le sujet du moteur diesel, jugeant que cet élément n'est pas près de faire son apparition en F1.

"Même si les écuries étaient autorisées à utiliser un moteur diesel, je pense qu'elles ne le feraient pas. Le poids est important en F1 et ce genre de moteur est bien plus lourd."

"La consistance de la puissance du moteur est également un aspect capital dans ce sport et c'est plus difficile de l'obtenir avec un diesel" conclut Gené.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Marc Gene , Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités