Haas : L'écart avec les top teams est "vraiment déprimant"

Haas F1 Team réalise actuellement des performances que lui envieraient bien des écuries de Formule 1 si elles étaient dans leur deuxième année, mais ces résultats sont loin de satisfaire le fondateur de l'équipe, Gene Haas.

Haas : L'écart avec les top teams est "vraiment déprimant"
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Santino Ferrucci, Haas F1 Team VF-17, Luca Ghiotto, Williams FW40
Gene Haas F1 Team, propriétaire, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Gene Haas, propriétaire Haas F1 Team
Santino Ferrucci , Haas F1 Team VF-17
Ross Brawn, directeur de la compétition du Formula One Group, Gene Haas, Haas F1 Team
Santino Ferrucci , Haas F1 Team VF-17
Günther Steiner, Team Principal, Haas F1 Team, Gene Haas, propriétaire, Haas F1 Team
Santino Ferrucci , Haas F1 Team VF-17

Avec 29 points au compteur, Haas est actuellement dans la lutte pour la cinquième position du championnat face à Williams, Toro Rosso et Renault.

Le temps fort de cette première moitié de saison pour la structure américaine ? C'est certainement la sixième place de Romain Grosjean en Autriche, où le Français était le "meilleur des autres". Une expression qui prend tout son sens cette saison, les Mercedes, Ferrari et Red Bull étant largement plus rapides que le reste du peloton. En témoigne cette sixième place de Grosjean à 73 secondes de la victoire (il était le seul pilote à ne pas se faire prendre un tour, hors écuries de pointe) et à 53 secondes du top 5.

De plus, à l'exception du Grand Prix de Monaco (où Carlos Sainz était à 0"984), aucun pilote du milieu de grille ne s'est qualifié à moins d'une seconde de la pole position, cet écart grimpant régulièrement autour des deux secondes. Ainsi, lorsque nous demandons à Gene Haas d'évaluer le début de saison de son équipe, sa réponse est quelque peu amère.

"Je pense que nous avons actuellement deux bons pilotes, ils ont tous deux marqué des points, la voiture est très bonne", déclare Haas pour Motorsport.com. "Mais la véritable ombre au tableau est le fait que nous sommes à une ou deux secondes au tour des meilleures voitures. Et franchement, nous ne comprenons pas comment nous pouvons être aussi loin avec ce que nous considérons comme du matériel dernier cri."

"À part les trois top teams, tout le monde est dans le même bateau. Comment pouvons-nous surmonter ça ? Franchement, il n'y a pas de réponse à ça, et c'est vraiment déprimant." 

D'autant plus déprimant que Haas ne semble pas avoir la clé pour rattraper les grandes puissances de la Formule 1 : "À ce jour, je ne pense pas que nous puissions réduire cet écart. Nous avons l'équipement, nous avons le personnel, pourquoi sommes-nous si loin des voitures de tête ? Je n'ai pas la réponse à ça, et je ne sais même pas où donner de la tête !"

"C'est sûrement le plus gros problème que je voie actuellement, le fait que les trois top teams sont des années-lumière devant tout le monde. Ces top teams sont par ailleurs les écuries qui développent leurs propres moteurs, transmissions et châssis, et qui en tirent un avantage inhérent."

Aussi est-il essentiel pour la F1, selon Haas, de trouver des solutions qui permettent à davantage d'écuries de jouer la victoire – d'autant que même pour Red Bull, le troisième des top teams, il est très difficile de s'imposer à la régulière.

"C'est un dilemme auquel la F1 fait face. Il y a les écuries de devant, puis ce gros peloton... C'est très serré entre nous tous ; à vrai dire, le peloton se tient entièrement en une seconde. Donc du point de vue de la compétition, nous sommes tous quasiment au même niveau, c'est juste qu'il y a ce groupe loin devant qui nous pose des problèmes."

"La réalité, c'est qu'en dehors de ces trois équipes, personne n'a de chances de gagner. Si on est entre la sixième et la 20e place, on n'a vraiment aucune chance de gagner", conclut l'Américain.

Propos recueillis par Lee Spencer

 
partages
commentaires
Toro Rosso demande à Kvyat de garder son sang-froid
Article précédent

Toro Rosso demande à Kvyat de garder son sang-froid

Article suivant

En images - La première partie de saison 2017 de Force India

En images - La première partie de saison 2017 de Force India