Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
02 Heures
:
53 Minutes
:
01 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
13 jours

Russell n'emporte pas chez Williams les secrets de Mercedes

partages
commentaires
Russell n'emporte pas chez Williams les secrets de Mercedes
Par :
11 avr. 2019 à 08:27

Lors des essais de Bahreïn, George Russell a la particularité d'avoir testé deux monoplaces différentes : d'abord la Williams FW42 qu'il pilote en Grand Prix, puis la Mercedes W10.

George Russell est effectivement le protégé de la marque à l'étoile. Cela lui a valu cette opportunité non négligeable de tester une monoplace qui, dans l'absolu, est déjà incontestablement l'une des plus rapides de l'Histoire de la Formule 1.

Si Russell en a tiré une expérience précieuse, notamment par rapport à une Williams pour l'instant condamnée au fond de grille par un manque de performance insurmontable, le Britannique a accepté de ne pas dévoiler à son écurie les secrets de la Mercedes W10 – même s'il ne se privera pas de donner quelques indications liées à son ressenti.

Lire aussi:

"C'était une expérience incroyable, une opportunité qu'ont peu de pilotes", déclare Russell sur ses essais au volant de la Flèche d'Argent, avec laquelle il a signé le meilleur temps. "Ils sont en tête du championnat du monde, l'ont déjà remporté par le passé et on peut considérer qu'ils ont la voiture la plus rapide sur la grille actuellement. Pour moi, dans notre situation actuelle où nous sommes à l'arrière, c'était une très bonne opportunité de savoir ce que nous devions viser."

"Bien évidemment, nous nous sommes mis d'accord sur le fait que je n'allais pas partager des informations confidentielles. Mais je peux parfaitement dire 'leur voiture fait ceci dans ces virages-là, mais pas la nôtre, et c'est ce vers quoi nous devons travailler'. C'étaient de très bons essais. Nous savons qu'ils ont plus d'appui que nous, mais il ne s'agit pas que d'avoir davantage d'appui."

George Russell, Williams Racing FW42

George Russell, Williams Racing FW42

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

George Russell, Williams Racing

George Russell, Williams Racing

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

"Je dirais que la différence était celle attendue. Vous regardez où se situe Mercedes, vous regardez où se situe Williams, la différence est exactement celle que vous imagineriez."

Le déficit qu'accuse la FW42 est effectivement évident au vu des résultats : la meilleure Williams était à 1"542 de la 18e place à Bahreïn, pour 1"276 de retard à Melbourne.

"De mon côté, en pilotant la voiture, j'essaie de mener l'équipe dans la bonne direction", poursuit Russell. "Maintenant, il faut juste que je lui fasse confiance pour faire le nécessaire : que les designers, les aérodynamiciens, tentent d'accomplir quelque chose. Tout le monde travaille aussi vite que possible pour tenter de progresser."

"En F1, tout le monde progresse. Nous devons non seulement progresser, mais progresser deux ou trois fois plus vite que tous les autres, ce qui est extrêmement difficile en réalité. Il faut rester positif, mais il faut aussi être réaliste : nous ne pouvons pas espérer bien mieux que ce que nous réalisons actuellement. En F1, tout le monde développe, et il nous faut trouver une certaine magie pour surmonter ça."

Là où le bât blesse pour Williams, c'est que la monoplace n'est "pas à des années-lumière de son potentiel maximal". Il faut donc attendre des évolutions majeures pour avancer, mais il n'y en aura pas pour ce Grand Prix de Chine. "On ne peut pas soudain créer un aileron avant en une semaine quand il en faut habituellement huit", conclut Russell.

Propos recueillis par Adam Cooper

 
Article suivant
Haas pense avoir compris son manque de rythme

Article précédent

Haas pense avoir compris son manque de rythme

Article suivant

Vmax : Bottas insiste sur la "grosse différence" que peut faire Ferrari

Vmax : Bottas insiste sur la "grosse différence" que peut faire Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique , Williams Racing
Auteur Benjamin Vinel