Geste "irréalisable", "stupide" : Ferrari sermonne Stroll

Charles Leclerc et Mattia Binotto font part de leur frustration sur la faute de pilotage de Lance Stroll ayant entraîné l'abandon du pilote Ferrari au départ du Grand Prix de Hongrie.

Geste "irréalisable", "stupide" : Ferrari sermonne Stroll

Les conditions pluvieuses du Grand Prix de Hongrie ont piégé plus d'un pilote au départ de la course. Outre le très médiatisé incident impliquant Valtteri Bottas et les Red Bull Racing de Max Verstappen et Sergio Pérez, Lance Stroll a mal évalué son point de freinage et est parti à la faute, heurtant la Ferrari de Charles Leclerc et provoquant un double abandon. De plus, le choc entre Stroll et Leclerc a envoyé Daniel Ricciardo en tête-à-queue, le pilote McLaren devant dire adieu à une bonne partie de son fond plat.

Pour sa responsabilité dans l'accident, le Canadien a reçu deux points de pénalité sur son permis F1, portant son total à six, et cinq places de recul sur la grille de départ du Grand Prix de Belgique. Une sanction qui n'apaise pas Leclerc. Alors que le moteur du pilote Ferrari n'a pas pu être sauvé, ce dernier a eu des mots durs envers son adversaire.

"Je sais que, parfois, les petites erreurs peuvent avoir de grandes conséquences", assure Leclerc. "Mais je pense que ce n'est pas une petite erreur. Je ne pouvais pas voir Lance dans mes rétroviseurs, il était cinq ou six positions derrière moi, donc tenter quoi que ce soit [au premier virage] était irréalisable. Mais c'est la vie, ça arrive. C'est très frustrant. [J'ai été] assez malchanceux de mon côté durant cette première partie de la saison, mais c'est comme ça."

Lire aussi :

La faute de Bottas ayant dégagé la vue, Leclerc et Ricciardo étaient virtuellement deuxième et troisième du Grand Prix de Hongrie avant d'être pris à leur tour dans un carambolage. Interrogé sur ses chances de victoire sans son abandon, en se basant sur le succès d'Esteban Ocon, Leclerc répond : "Avec des 'si', beaucoup de choses auraient été possibles. Compte tenu des voitures de tête, je pense que, si le rythme était là, nous aurions lutté pour la victoire. Évidemment, avec un crash dans le premier tour, il est très difficile de deviner quelle aurait été notre position finale. "

Mattia Binotto, à la tête de la Scuderia Ferrari, est également déçu et frustré de l'abandon précoce de son pilote. "Charles a pris un bon départ et s'est montré prudent pour s'assurer de ne pas endommager la voiture, il était dans une excellente position", affirme-t-il. "Le premier virage était presque franchi, mais l'accident est arrivé. Je pense que [c'était] vraiment un accident stupide. Je ne pense pas que de telles choses devraient arriver."

partages
commentaires

Related video

Garder son calme, la clé de la victoire pour Esteban Ocon

Article précédent

Garder son calme, la clé de la victoire pour Esteban Ocon

Article suivant

Mercedes s'étonne du choix d'aileron "étrange" de Red Bull

Mercedes s'étonne du choix d'aileron "étrange" de Red Bull
Charger les commentaires