Giovinazzi "sera professionnel lors des trois dernières courses"

Antonio Giovinazzi déclare qu'il restera professionnel lors de ses trois dernières courses en Formule 1 avec Alfa Romeo, malgré les critiques de son patron Frédéric Vasseur concernant un post publié sur les réseaux sociaux.

Giovinazzi "sera professionnel lors des trois dernières courses"

Alfa Romeo a annoncé mardi qu'Antonio Giovinazzi allait quitter l'équipe à la fin de la saison, Guanyu Zhou prenant son baquet. En confirmant son départ de l'équipe, Giovinazzi a écrit sur les réseaux sociaux que "quand l'argent est roi, [la F1] peut être impitoyable", faisant référence au budget apporté par Zhou l'an prochain. Cela a mené à des critiques de Vasseur, qui a renchéri dans l'émission This Week with Will Buxton qu'il n'était pas "un grand fan de ce genre d'attitude", soulignant l'opportunité qu'a donnée Alfa Romeo à Giovinazzi en F1.

Lire aussi :

S'exprimant ce jeudi au Qatar, Giovinazzi a révélé qu'il n'avait pas encore discuté avec Vasseur de ces posts, car le Français n'était pas encore arrivé au circuit. Giovinazzi a toutefois affirmé s'être comporté de manière professionnelle et s'est engagé à l'être lors des trois derniers Grands Prix.

"Je pense avoir été professionnel ces dernières années, et je serai professionnel lors de ces dernières courses", a déclaré l'Italien. "Rien à ajouter, donc, à vrai dire. Je suis content de moi, je pense avoir été professionnel ces dernières années, et je le serai lors des trois dernières courses."

La saison prochaine, Giovinazzi rejoindra la Formule E après avoir signé chez Dragon. Le transalpin espérait toutefois rester impliqué en F1 grâce à ses liens avec Ferrari, potentiellement en tant que pilote de réserve. Il est également intéressé par le prochain programme Hypercar de la marque au cheval cabré en WEC.

"Concernant l'Hypercar, ils iront en 2023, il n'y a donc pas encore de nouvelles à ce sujet", a indiqué Giovinazzi à ce sujet. "Mais jusque-là, ce que je sais, c'est que je ferai la FE, et c'est un super championnat, je vais prendre du plaisir. Nous essayons aussi de rester ici, par exemple troisième pilote chez Ferrari. Puis on verra ce qui se passera en 2022. C'est sûr que [le WEC] est un championnat que j'aimerais rejoindre. Mais il est trop tôt pour le savoir et pour décider."

Lire aussi :

partages
commentaires
Les pilotes s'attendent à ce que Losail soit "physique"
Article précédent

Les pilotes s'attendent à ce que Losail soit "physique"

Article suivant

Pénalités moteur : Verstappen juge les règles "illogiques"

Pénalités moteur : Verstappen juge les règles "illogiques"
Charger les commentaires