Giovinazzi ne sait pas s'il aura un programme de course en 2018

Un temps pressenti pour occuper un baquet chez Sauber, Antonio Giovinazzi va débuter 2018 comme il avait commencé 2017, sans volant de titulaire.

L'année 2017 aura été étonnante à plusieurs titres pour l'Italien qui aura participé à ses deux premiers Grands Prix – avec une première impression très bonne et une seconde plus mitigée avec ses deux accidents en Chine – alors que ce n'était pas prévu (en remplacement de Pascal Wehrlein, blessé) et qui aura sans doute un temps cru à la possibilité d'un baquet de titulaire pour 2018, du côté de Sauber.

Finalement, avec Charles Leclerc, autre membre de l'Académie des jeunes pilotes Ferrari, c'est Marcus Ericsson qui a rempilé à Hinwil, dans le cadre d'un partenariat technique étendu avec Alfa Romeo qui inscrit plus encore la structure suisse dans une relation particulière avec le groupe Fiat.

Dans cette alliance, Giovinazzi va jouer le rôle de troisième pilote pour Sauber mais aussi pour Ferrari, faute de mieux. "Comme l'an dernier, je vais être troisième pilote de la Scuderia Ferrari, donc beaucoup de travail sur le simulateur à Maranello, et je serai bien sûr au circuit lors des week-ends de course. Puis nous verrons", a-t-il déclaré pour Motorsport.com.

"L'an dernier, je ne m'attendais pas à faire mon premier Grand Prix à Melbourne, mais le samedi, on a fait appel à moi pour courir. Nous ne sommes qu'en janvier, qui sait ce qui arrivera d'ici décembre 2018 ?"

Et à la question de savoir s'il pouvait potentiellement prendre part à un programme de compétition dans une autre série, lui qui n'a plus connu de programme complet depuis le GP2 en 2016, l'Italien répond, pour Crash.net : "Nous ne savons pas encore. Il faut voir comment c’est avec Ferrari. Mais actuellement, je suis juste concentré sur le fait de faire le travail avec Ferrari, ensuite nous verrons."

Quand Motorsport.com lui demande plus précisément si la Formule E pourrait être envisagée, lui qui participait il y a peu au Rookie Test de Marrakech, Giovinazzi de conclure : "La priorité actuelle est la Formule 1, mais on voit déjà beaucoup de bons pilotes sur la grille ici. Qui sait ? Ce pourrait être une option pour l'avenir."

Propos recueillis par Benjamin Vinel

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Antonio Giovinazzi
Équipes Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités