Giuliano Alesi et Ferrari, c'est bien fini

Après des mois d'incertitude, c'est confirmé : Giuliano Alesi quitte la Ferrari Driver Academy.

Giuliano Alesi et Ferrari, c'est bien fini

La campagne 2020 médiocre de Giuliano Alesi aura finalement eu raison de ses rêves de Formule 1. Certes handicapé par quelques pépins techniques, le pilote français n'est entré dans les points que deux fois pour sa seconde campagne en Formule 2. Son père Jean Alesi avait annoncé son éviction de la Ferrari Driver Academy dès novembre, information qui avait été timidement démentie par la suite, mais ce départ est bien effectif.

Pour fêter la fin de ses cinq ans au sein du giron Ferrari, Alesi a toutefois eu droit à l'opportunité inouïe d'un premier test en Formule 1 au volant de la Ferrari SF71H de 2018, trente ans après l'arrivée de son père à Maranello en 1991, avec le même numéro 28. Rares sont les écuries de Formule 1 à proposer un tel programme aux pilotes qu'elles écartent !

Lire aussi :

"Je souhaite remercier Ferrari et la FDA pour cette opportunité fantastique", se délecte le jeune Alesi, âgé de 21 ans. "Pouvoir monter dans le cockpit de la SF71H était incroyablement enthousiasmant, tout comme piloter cette voiture en piste sous les yeux de mon père en utilisant le même numéro que lui."

"En matière de comportement, la voiture n'est pas trop difficile à piloter, mais la puissance était surprenante et paraissait illimitée. L'immédiateté et l'efficacité du freinage sont également impressionnantes."

"Ces essais étaient la meilleure manière possible pour moi de faire mes adieux à Ferrari. Désormais, une nouvelle aventure m'attend en Asie, et je suis impatient qu'elle commence." Quelle aventure ? On ne le sait pas encore. Le temps fort de la carrière de Giuliano Alesi en Europe restera en tout cas sa cinquième place lors de la saison 2017 de GP3 Series, avec trois victoires lors des courses sprint à grille inversée.

partages
commentaires
La nouvelle soufflerie d'AlphaTauri, "un grand avantage"

Article précédent

La nouvelle soufflerie d'AlphaTauri, "un grand avantage"

Article suivant

Mercedes va laisser à Russell le temps de faire des erreurs

Mercedes va laisser à Russell le temps de faire des erreurs
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F2
Pilotes Giuliano Alesi
Équipes Ferrari Races
Auteur Benjamin Vinel