Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Événement terminé
17 juil.
-
19 juil.
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
25 jours
14 août
-
16 août
EL1 dans
32 jours
04 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
53 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
60 jours

Le GP d'Australie perturbé par la grève des trams ?

partages
commentaires
Le GP d'Australie perturbé par la grève des trams ?
Par :
Co-auteur: Fabien Gaillard
13 févr. 2020 à 09:39

Le Grand Prix d'Australie est au centre d'un conflit social entre Yarra Trams, le réseau des tramways de Melbourne, et le RTBU, syndicat australien des travailleurs du rail, des trams et des bus.

Le RTBU a confirmé que plus de 1500 personnes allaient être en grève durant les quatre jours du Grand Prix d'Australie (du jeudi 12 au dimanche 15 mars), avec pour projet de stopper le service de 10h à 14h les jeudi et vendredi et de 12h à 16h les samedi et dimanche. Les trams sont un moyen de transport crucial pour desservir l'Albert Park pendant le week-end de Grand Prix, avec des navettes spéciales mises en place entre le centre-ville et différentes entrées du circuit.

Selon les médias locaux, la grève a été déclenchée par un conflit autour de la question des salaires, le syndicat appelant à une augmentation annuelle de 5% lors des trois prochaines années. Le RTBU affirme également que Yarra Trams essaie de faire tomber la limite de 4% pour les travailleurs à temps partiel, ce qui affecterait les heures supplémentaires et les taux de pénalité.

Lire aussi :

En dépit des menaces qui pèsent sur le week-end, le PDG de l'organisateur, Andrew Westacott, est confiant au sujet d'une résolution du conflit avant le début de l'épreuve. Ainsi, il a expliqué que l'Australian Grand Prix Corporation disposait d'un accord avec le Département des transports de l'État de Victoria pour la mise en place d'un service de navettes via Yarra Trams. Il espère que ces deux entités vont travailler avec RTBU pour parvenir à une solution dans les semaines à venir.

"Je pense qu'à 30 jours de l'échéance, entendre que le syndicat des tramways parle d'une interruption est une tactique de négociation appropriée", déclare Westacott. "Nous avons énormément d'accords de fourniture, avec probablement 600 fournisseurs pendant l'événement, et l'histoire sur 24 ans est qu'il n'y a pas eu d'interruption lors du Grand Prix. Nous avons un contact étroit avec le Département des transports, avec Yarra Trams et je m'attends à ce que ces services de navettes fonctionnent pendant les quatre jours de l'épreuve."

"Je ne m'attends à aucune interruption pour les fans au moment de se rendre au Grand Prix. Notre système s'appuie sur des navettes qui viennent de la ville. Il s'appuie sur des gens capables de venir de tous les coins de Melbourne en tram, en train, en vélo et en bus. C'est un système très, très intégré, et je m'attends à ce que les parties travaillent sur une solution. Nous avons cette attente envers Yarra Trams et le Département des transports. J'ai parlé à nos fournisseurs lors des derniers jours, et je m'attends à ce que cette question soit résolue, de manière appropriée, dans les 28 prochains jours."

Lire aussi :

Westacott affirme par ailleurs que le maintien de la grève serait embarrassant à la fois pour l'épreuve et la ville. "S'ils ne sont pas capables d'atteindre les standards de classe mondiale que nous nous fixons nous-mêmes au sein de l'Australian Grand Prix Corporation, alors ce sera une tâche sur notre écosystème de tenue des événements, en tant que capitale mondiale des événements majeurs."

"C'est important, et chapeau aux syndicats de pouvoir dire à Yarra Trams et au Département des transports que nous devons résoudre cela. Ce que nous attendons, du côté de l'Australian Grand Prix Corporation, c'est que les parties sur lesquelles nous comptons fournissent des services qui vont fonctionner et qu'elles le fassent de façon aussi fantastique que depuis 24 ans."

Sur un tout autre sujet, celui du coronavirus, Westacott s'attend à ce que les chiffres de fréquentation puissent être affectés. "Je pense qu'il serait naïf de suggérer que quelque chose de cette magnitude, mondialement et régionalement vis-à-vis de la position de l'Australie sur le marché asiatique, n'ait probablement pas d'impact. Mais pour l'instant, les ventes sont meilleures que l'an passé [à ce stade] pour ce qui concerne les billets pour les entreprises, les tribunes et l'admission générale. Je suis persuadé que les Melbourniens vont venir en force et voir une super course le 15 mars."

Article suivant
Ce dont Honda a besoin pour réussir en 2020

Article précédent

Ce dont Honda a besoin pour réussir en 2020

Article suivant

Renault en F1 : des "indicateurs positifs" mais "pas d'assurances"

Renault en F1 : des "indicateurs positifs" mais "pas d'assurances"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Grand Prix d'Australie
Auteur Andrew van Leeuwen