GP de Belgique : Todt met le sujet sur la table de la Commission F1

Jean Todt a confirmé que la FIA allait se pencher attentivement sur les leçons à tirer après le fiasco du Grand Prix de Belgique.

GP de Belgique : Todt met le sujet sur la table de la Commission F1

Deux jours après un Grand Prix de Belgique qui restera tristement célèbre pour avoir été le plus court de l'Histoire de la Formule 1, Jean Todt a décidé de prendre la parole. Le président de la FIA a réagi après le vent de critiques essuyé par la catégorie reine, qui n'a fait les frais d'une météo exécrable à Spa-Francorchamps.

Si l'incapacité à rouler en raison des conditions pluvieuses était facilement compréhensible, la gestion des événements l'a été beaucoup moins, avec deux sujets majeurs qui ont suscité des crispations : d'une part le défraiement des spectateurs présents sur place et qui n'ont assisté qu'à trois tours effectués derrière la voiture de sécurité ; d'autre part l'attribution de la moitié des points. 

"Cette édition du Grand Prix de Belgique a présenté des difficultés extraordinaires au Championnat du monde de Formule 1", constate Jean Todt. "Les fenêtres prévues par les météorologues ne sont jamais apparues au cours de la journée, et lorsqu'une petite fenêtre est apparue en fin de journée et qu'il y a eu une tentative de lancer la course, les conditions ont à nouveau rapidement empiré. Par conséquent, en raison du manque de visibilité créé par le spray derrière les voitures, nous ne pouvions pas organiser la course complète dans des conditions suffisamment sûres pour les pilotes, les commissaires ainsi que les courageux spectateurs qui attendaient depuis des heures sous la pluie, et pour qui je suis vraiment désolé. Toutes les parties prenantes en ont conscience."

"Les commissaires de la FIA ont, sur la base du Code Sportif International, stoppé la compétition pour gagner plus de temps et pour ainsi offrir aux fans une potentielle course. Malgré ces efforts, la course ne pouvait pas démarrer après les tours derrière la voiture de sécurité, et la réglementation en vigueur a été correctement appliquée. Je tiens à remercier et féliciter l'équipe de la FIA  celle de l'ASN et tous les bénévoles pour la qualité de leur travail."

Conscient de la gêne provoquée par la demi-attribution des points, qui a entraîné les critiques de plusieurs pilotes parmi lesquels Lewis Hamilton, Sebastian Vettel et Fernando Alonso, Jean Todt confirme que la question du règlement sera prochainement étudiée pour remédier à une telle situation si elle venait à se reproduire. 

"La FIA, avec la Formule 1 et les équipes, passera attentivement en revue la réglementation pour voir quelles leçons peuvent être tirées et améliorer les choses pour l'avenir", promet-il. "Les conclusions, parmi lesquelles figurera le sujet de l'attribution des points, seront ajoutées à l'ordre du jour de la prochaine réunion de la Commission F1, le 5 octobre."

Lire aussi :

partages
commentaires
Verstappen : Les courses devraient commencer plus tôt

Article précédent

Verstappen : Les courses devraient commencer plus tôt

Article suivant

McLaren espère réutiliser le moteur accidenté de Norris

McLaren espère réutiliser le moteur accidenté de Norris
Charger les commentaires