GP du Brésil - Ce qu'ont dit les pilotes

partages
commentaires
GP du Brésil - Ce qu'ont dit les pilotes
Par : Basile Davoine
14 nov. 2016 à 16:00

Au lendemain du Grand Prix du Brésil, retrouvez l'intégralité des réactions des pilotes.

Diapo
Liste

1er - Lewis Hamilton (Mercedes)

1er - Lewis Hamilton (Mercedes)
1/22

Photo de: Mercedes AMG

"J'ai été plutôt tranquille devant. Quand il pleut, c'est toujours une bonne journée pour moi. Il y avait toujours de gros risques d'aquaplaning. Nous avons écrit l'Histoire aujourd'hui. C'est incroyable et je suis très fier de faire partie de cette équipe. Pas d'erreur, pas de problème, pas de tête-à-queue. C'était intéressant d'entendre combien de pilotes sont partis en tête-à-queue, mais je n'ai pas eu ce problème."

2e - Nico Rosberg (Mercedes)

2e - Nico Rosberg (Mercedes)
2/22

Photo de: XPB Images

"Je vis bien la seconde place, c’est sûr ! Cela n'est pas allé dans mon sens aujourd'hui avec le vent et Lewis a fait du très bon travail. Les conditions étaient très difficiles, je vais me contenter de la deuxième place."

3e - Max Verstappen (Red Bull Racing)

3e - Max Verstappen (Red Bull Racing)
3/22

Photo de: Red Bull Content Pool

"Les conditions étaient difficiles, surtout dans la dernière ligne droite. Je suis parvenu à dépasser Nico [Rosberg], puis je me suis fait une énorme frayeur. Peut-être que j'ai légèrement touché le vibreur, j'ai bloqué les quatre roues, j'ai réussi à rester à l'écart du mur. J'ai conservé la deuxième place, mais notre pari de passer les intermédiaires n'a pas porté ses fruits. Parvenir à remonter sur le podium, c'est incroyable."

4e - Sergio Pérez (Force India)

4e - Sergio Pérez (Force India)
4/22

Photo de: XPB Images

"Même si je suis un peu déçu, nous pouvons quand même fêter une belle course et un résultat incroyable, notamment compte tenu des conditions que nous avons connues. Franchir la ligne d’arrivée un jour comme ça est comme une victoire, et ramener une quatrième place est très important. C’était si facile de faire des erreurs, on risquait l’aquaplaning à tout moment. À chaque fois que je passais la ligne d’arrivée, je respirais un grand coup."

5e - Sebastian Vettel (Ferrari)

5e - Sebastian Vettel (Ferrari)
5/22

Photo de: Ferrari

"Ce n'est pas idéal de partir en tête-à-queue en début de course. Je suis parti en aquaplaning, mais je n'étais pas le seul. Je suis bien remonté, au final. Ce n'était pas facile. J'ai peiné à dépasser Carlos, je ne sais pas pourquoi. C'était trop tard. Je ne pense pas avoir été le seul à me faire surprendre par l'aquaplaning. Heureusement, je ne me suis pas crashé."

6e - Carlos Sainz (Toro Rosso)

6e - Carlos Sainz (Toro Rosso)
6/22

Photo de: XPB Images

"Pour moi, c’est vraiment facile de dire depuis chez soi ‘: Oh, ces gars, pourquoi ils ne courent pas, ce n’est plus de la F1’. De l’intérieur, c’est incroyable à quel point c’était difficile, à quel point c’était dangereux."

"Je suis tombé sur Kimi [Räikkönen] complètement en tête-à-queue devant moi, et j’étais à seulement dix mètres de le heurter à 300 km/h. De 300 à zéro, on peut imaginer l’ampleur du crash. L’aquaplaning était vraiment important, je ne blâme pas le directeur de course d’avoir été précautionneux avec ces conditions, car c’est très, très difficile."

7e - Nico Hülkenberg (Force India)

7e - Nico Hülkenberg (Force India)
7/22

Photo de: XPB Images

"C’était une course intense et je ne sais pas si je dois rire ou pleurer, car je crois qu’un éventuel podium m’a échappé. J’avais une grande confiance dans la voiture, je me sentais à l’aise et j’avais le rythme pour attaquer et dépasser."

"Il y a eu certains moments effrayants en course, notamment quand Kimi [Räikkönen] s’est crashé devant moi. Certains de ses débris ont heurté ma voiture et causé beaucoup de dégâts. J’y ai survécu, mais ensuite j’ai eu une crevaison à cause des débris ; c’était tellement frustrant, car ça m’a fait chuter en fond de peloton."

8e - Daniel Ricciardo (Red Bull Racing)

8e - Daniel Ricciardo (Red Bull Racing)
8/22

Photo de: Red Bull Content Pool

"C’était une course frustrante, nous n’avons jamais eu de réussite avec la stratégie ; à chaque fois que nous avons changé les pneus, il y a eu une voiture de sécurité ou un drapeau rouge. Nous avons perdu des places et, évidemment, nous ne pouvions pas prédire ce qui allait se passer. Mais la véritable difficulté, c’était la visibilité, qui était délicate car ma visière gardait la buée. C’est dommage car la voiture valait bien mieux qu’une huitième place, et quand le circuit était clair, notre vitesse était bonne."

9e - Felipe Nasr (Sauber)

9e - Felipe Nasr (Sauber)
9/22

Photo de: XPB Images

"Marquer ces deux points à domicile, ici à Interlagos, c'est incroyable. Je ne peux pas le décrire, c'est vraiment génial. La course a été fantastique face à des voitures plus rapides. J'espérais que la course allait finir plus vite, mais je suis très satisfait."

"Je suis content pour l'équipe, ces deux points sont une source de motivation supplémentaire et une belle récompense. Parfois, ça n'arrive qu'une fois, et j'étais là pour saisir l'opportunité. C'est comme une victoire. Dans notre situation difficile, j'ai le sentiment que nous le méritons tous."

10e - Fernando Alonso (McLaren-Honda)

10e - Fernando Alonso (McLaren-Honda)
10/22

Photo de: XPB Images

"Je pense que nous devrions viser mieux. Nous sommes partis 10e, nous avons fini 10e avec des abandons devant nous, donc nous n'avons pas saisi certaines opportunités, mais les conditions étaient extrêmement difficiles."

"Je pense que nous n'étions pas très forts aujourd'hui, surtout lors de la première partie de la course. Le groupe devant moi creusait l'écart et [Valtteri] Bottas me mettait la pression. Je pense que nous n'étions pas assez rapides et que nous devons progresser davantage."

11e - Valtteri Bottas (Williams)

11e - Valtteri Bottas (Williams)
11/22

Photo de: XPB Images

"C’était une journée très difficile, dans des conditions très difficiles. Nous avons réussi à garder la voiture en un morceau mais ce n’était pas facile. Nous avions beaucoup de potentiel avec la stratégie, mais au final, les pneus intermédiaires ont commencé à fonctionner un peu trop tard pour nous. C’est dommage que Force India prenne beaucoup plus de points que nous, et ce sera difficile à Abu Dhabi. Nous avons vraiment été malchanceux aujourd’hui avec le timing de notre stratégie."

12e - Esteban Ocon (Manor)

12e - Esteban Ocon (Manor)
12/22

Photo de: XPB Images

"Je suis vraiment déçu et triste pour nous tous. C’était une course si difficile et compliquée, j’avais le sentiment que ça devait quand même continuer avec cette météo. Si la piste est déclarée praticable, nous devons courir et faire le meilleur travail possible. Il y a eu des moments assez effrayants. J’ai eu de la chance de réagir si rapidement lors de l’incident avec Kimi [Räikkönen]."

13e - Daniil Kvyat (Toro Rosso)

13e - Daniil Kvyat (Toro Rosso)
13/22

Photo de: XPB Images

"Quelle course folle. Mon départ a été bon et nous sommes passés aux pneus intermédiaires au bon moment, mais j’ai ensuite souffert d’une crevaison derrière la voiture de sécurité, donc j’étais dernier après m’être arrêté au stand, malheureusement. Je n’ai pas abandonné et j’ai commencé à remonter, mais ma voiture était très endommagée… La raison, c’est que Palmer m’est rentré dedans, et même si nous sommes restés en piste car les conditions étaient compliquées, la voiture était très difficile à piloter. C’est dommage, car jusqu’à aujourd’hui j’étais satisfait de mon week-end et j’espérais plus."

14e - Kevin Magnussen (Renault)

14e - Kevin Magnussen (Renault)
14/22

Photo de: XPB Images

"Les conditions du jour nous ont mis à rude épreuve, particulièrement le virage n°12. Ce n’est pas un virage compliqué en tant que tel, mais ça l’est devenu une fois la piste détrempée ! Il y avait beaucoup d’aquaplanage, mais même sans cela ça aurait été limite. Toutefois j’aurais aimé piloter plus longtemps aujourd’hui. Bien entendu, c’est normal de sortir le drapeau rouge pour nettoyer la piste après un accident et la sécurité doit toujours être la priorité. Mais au bout du compte, je pense que nous avons été trop précautionneux avec le fait de courir sous la pluie. C’est à nous, les pilotes, de ralentir suffisamment pour composer avec les conditions de piste. Nous devons nous adapter et ne pas dépasser la limite, exactement comme sur le sec."

15e - Pascal Wehrlein (Manor)

15e - Pascal Wehrlein (Manor)
15/22

Photo de: XPB Images

"Les conditions étaient terribles, tout au long de la course. Même quand la pluie a diminué, le circuit gardait beaucoup d’eau. C’était plus un pari à faire en passant des pneus pluie aux intermédiaires. Les conditions en étaient proches par moments, mais pas suffisamment. J’avais encore de l’aquaplaning et le risque aurait pu être pris, oui, mais si nous avions terminé dans le mur, nous n’aurions rien gagné. Et puis la visibilité était assez mauvaise."

16e - Jenson Button (McLaren-Honda)

16e - Jenson Button (McLaren-Honda)
16/22

Photo de: XPB Images

"Les conditions étaient difficiles, c'était dur de juger ce qui était bon ou non. Personne ne s'est blessé même s'il y a eu trois assez gros accidents. Finir dernier... c'est inhabituel pour moi sous la pluie, d'habitude je suis très bon ! Il y a vraiment quelque chose qui ne va pas. Je ne pense pas avoir oublié comment piloter sous la pluie."

Abandon - Esteban Gutiérrez (Haas F1)

Abandon - Esteban Gutiérrez (Haas F1)
17/22

Photo de: XPB Images

"C'était fun d'un côté, c'était très sympa de piloter dans ces conditions. C'était très délicat, mais quand le drapeau vert a été agité, nous avons commencé à remonter, nous avons commencé à avancer avec un bon rythme, et nous avions une bonne opportunité de marquer des points. Puis j'ai commencé à avoir ce problème d'électronique."

"C'était vraiment pénible, parce qu'être dans cette position, avec une opportunité de marquer des points et un très bon rythme, puis une autre situation que je ne contrôle pas... Nous avons dû abandonner, c'était très dangereux de piloter ainsi. La voiture recevait de la puissance au freinage de façon intermittente, comme un interrupteur."

Abandon - Felipe Massa (Williams)

Abandon - Felipe Massa (Williams)
18/22

Photo de: Williams F1

"C'est si difficile d'expliquer mes sentiments… Ne pas avoir pu finir la course pour mes fans, pour le Brésil, un endroit si spécial pour moi... Ce sentiment avec les gens ici, les gens du paddock avec qui je travaille depuis longtemps, c'est spécial. Simplement, merci beaucoup. C'est un grand honneur et un grand bonheur d'être ici, de faire partie de ce monde. Bref, c'est difficile à expliquer."

Abandon - Jolyon Palmer (Renault)

Abandon - Jolyon Palmer (Renault)
19/22

Photo de: XPB Images

"Les conditions de cet après-midi étaient très difficiles et j’ai malheureusement dû abandonner après un contact avec Kvyat. J’avais du grip à ce moment-là en pneus pluie et j’étais plus rapide que les voitures me précédant en intermédiaires. Je voulais donc gagner des positions. La visibilité était si mauvaise que je ne voyais pas au-delà de mon volant. Je ne voyais pas où allait le virage, je savais juste qu’il y avait la pitlane et le muret des stands pas loin. En dehors de cela, je ne voyais rien. Devant moi, Kvyat était plus lent et je l’ai tapé. Sur l’ensemble du tour, la visibilité n’était pas si mauvaise et il y avait plusieurs endroits où nous partions en aquaplaning. Au sommet de la montée, il n’y avait pas de motricité et on ne savait pas si on était derrière quelqu’un. Il fallait deviner là où il fallait aller, au milieu de toute cette eau et des coulées traversant la piste. C’était vraiment compliqué !"

Abandon - Kimi Räikkönen (Ferrari)

Abandon - Kimi Räikkönen (Ferrari)
20/22

Photo de: XPB Images

"Les conditions aujourd'hui n'étaient pas les plus simples : c'était très délicat, et quand vous faites beaucoup de tours derrière la Safety Car, c'est encore plus difficile. Il ne pleuvait pas fortement, mais il y avait beaucoup d'eau stagnante. Le plus gros problème était l'aquaplaning, et j'en ai eu dans un endroit où je ne m'y attendais pas : je suis parti en tête-à-queue dans la ligne droite ! J'ai presque récupéré la voiture, mais ensuite je suis sorti dans un très mauvais endroit."

Abandon - Marcus Ericsson (Sauber)

Abandon - Marcus Ericsson (Sauber)
21/22

Photo de: XPB Images

"J’ai juste perdu la voiture dans cette partie du circuit. Je suis parti en aquaplanning. C’est compliqué. Dans le deuxième secteur, ça va, mais dans les autres secteurs, on voit beaucoup moins bien. C'est un peu étrange, il y a pas mal de grip dans les virages, mais ensuite, dans le virage 12 et la ligne droite, il y a beaucoup d'eau stagnante. Ça fait trois voitures qui ont perdu le contrôle quasiment en ligne droite. On a vu les voitures perdre le contrôle en intermédiaires et en extrêmes, donc je ne sais pas si ça fait une différence. Dans les virages, on peut vraiment bien piloter, mais pour une raison ou une autre, les voitures sont très sensibles aux flaques. Ce n'est pas ma décision [de repartir ou non], mais dans les virages, ça va."

Abandon - Romain Grosjean (Haas F1)

Abandon - Romain Grosjean (Haas F1)
22/22

Photo de: XPB Images

"C'est un moment très dur, on a fait une très bonne qualification et c'est réduit à zéro. On passe de héros à zéro. Je ne sais pas ce qui s'est passé, je perds l'arrière de la voiture, merci, au revoir, je n'étais même pas à fond. Sur les datas, on voit les deux roues arrière qui prennent du patinage d'un coup. Je n'en sais rien, je n'étais même pas à fond. On sait qu'avec les Pirelli, c'est loin d'être top sous la pluie. C'est vraiment dommage car on avait un bon coup à jouer."

Prochain article Formule 1
Gutiérrez explique son agressivité face à Steiner

Previous article

Gutiérrez explique son agressivité face à Steiner

Next article

Pas de podium, mais Force India fait le break sur Williams

Pas de podium, mais Force India fait le break sur Williams

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Catégorie Course
Lieu Autódromo José Carlos Pace
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions