GP de Chine : le carnet de voyage des reporters

partages
commentaires
GP de Chine : le carnet de voyage des reporters
6 avr. 2017 à 18:30

Motorsport.com vous propose de plonger dans l'ambiance des Grands Prix avec une carte postale avant chaque course 2017, dans laquelle nous partagerons quelques anecdotes touristiques des reporters qui parcourent le globe.

L'ambiance

 Frankie Mao : Les fans de F1 chinois créent une ambiance unique, alors que le sport automobile est de plus en plus populaire dans ce pays. Pour eux, la course commence dès le lundi avec l'arrivée des premiers pilotes. Ils se rassemblent à l'aéroport pour accueillir leurs héros chaleureusement avant de les suivre jusqu'à l'hôtel pour les y attendre. Le jeudi n'est pas ouvert au public : 250 veinards ont l'opportunité d'aller à la séance d'autographes. Le vendredi, certains fans viennent au circuit pour regarder les essais tandis que d'autres préfèrent rester devant les hôtels et attendre le retour des pilotes.

En général, la course a lieu à guichets fermés. Les spectateurs viennent le samedi et le dimanche. De plus en plus d'expatriés qui vivent à Shanghai viennent soutenir leurs compatriotes. De plus, les Japonais viennent à Shanghai, notamment dans l'objectif de montrer leur soutien pour Honda. Après avoir organisé la course pendant treize ans, le Grand Prix de Chine est l'un des événements sportifs majeurs à Shanghai et est très bien considéré par le gouvernement local.

 Jonathan Noble : L'enthousiasme de la Chine pour la F1 s'est développé au fil des années, ce qui a aidé à générer davantage d'intérêts pour l'événement. L'immense paddock et un paysage assez vide ne permettent pas de créer une atmosphère intense, mais les bâtiments éblouissants autour de la ligne droite des stands compensent largement.

 Guillaume Navarro : La première expérience que l'on y fait est celle d'un énorme nuage de pollution. Je me rappelle que cela m'a pris trois ou quatre jours pour comprendre que c'était normal à Shanghai. Par ailleurs, mon chauffeur de taxi ne savait pas où était la piste, donc j'ai eu bien du mal à arriver au circuit la première fois. J'étais au sommet de la tribune principale, dans l'espace des cabines TV, ce qui donne une vue impressionnante. Une ligne droite immense, des bâtiments monumentaux...

 Roberto Chinchero : L'ambiance du Grand Prix est complètement différente de l'Australie. Shanghai est une ville immense, et la première chose qu'on voit quand on arrive, ce sont des bouchons routiers immenses. Ce que j'aime, c'est que quasiment tout le paddock F1 loge dans le même hôtel, et c'est sympa de dîner entre collègues, donc pour nous, journalistes, la vie sociale est bonne. Mais le paddock est trop grand, donc on a toujours l'impression qu'il est un peu vide. L'idée de construire des maisons entre les lacs est bonne, c'est joli, mais on n'y voit jamais personne.

 Oleg Karpov : Shanghai est immense, donc c'est compréhensible que tous les habitants ne soient pas au courant de la course de Formule 1. Surtout les chauffeurs de taxi. Si vous voulez assister au Grand Prix de Chine, mieux vaut être préparé. Le métro est très bien, je dirais même impressionnant dans certains domaines. Donc quand vous y serez, prenez-le. Le circuit lui-même est aussi immense impressionnant, mais parfois, il donne le sentiment d'être vide.

Marche sur le circuit de Shanghai

Où dormir ?

 Jonathan Noble : Il y a deux options ici. Le centre-ville de Shanghai est à 45 minutes en métro. Sinon, on peut loger dans la ville de Jiading, qui n'est qu'à dix minutes en taxi.

 Oleg Karpov : Je suis allé en Chine cinq fois et j'ai toujours logé à l'hôtel des médias à Jiading, mais si vous visitez Shanghai en tant que touriste, cela vaut le coup de loger en centre-ville, surtout parce que c'est très facile d'accéder au circuit en métro. Le circuit se trouve assez loin de l'aéroport, et pour atteindre la zone de Jiading, il faut au moins deux heures. Loger près du centre-ville est donc également plus pratique à cet égard.

 Frankie Mao : Cela dépend de votre budget. Il y a plein d'hôtels cinq étoiles en ville, dont certains magnifiques dans le Bund ainsi que des gratte-ciels de l'autre côté du fleuve Huangpu. En fait, il y a beaucoup d'hôtels convenables aux tarifs raisonnables en ville, par exemple dans le quartier de Zhongshan Park, qui est proche du temple de Jing'An ; c'est un autre centre d'affaires et commercial haut de gamme à Shanghai. Si vous voulez savoir comment le Shanghai vintage se mélange à l'ère moderne, la Concession française est votre destination : elle vous permettra de savoir comment c'était dans les années 1930.

Scène de rue de Shangai

Comment aller au circuit ?

 Jonathan Noble : Le métro va directement du centre-ville de Shanghai à la gare du circuit. C'est le moyen le plus rapide et le plus aisé d'y aller.

 Oleg Karpov : La station de métro est juste devant l'entrée du circuit. Il n'y a qu'à Sotchi et à Monaco où c'est aussi simple d'un point de vue logistique. Le taxi n'est d'ailleurs pas très cher, mais la plupart des chauffeurs ne savent pas comment venir au circuit, surtout que pendant le Grand Prix, certaines routes environnantes sont fermées. Et bien sûr, neuf chauffeurs sur dix ne parlent pas un mot d'anglais.

 Frankie Mao : Le circuit international de Shanghai est à 40 km du centre-ville. Bien que vous puissiez toujours prendre un taxi, les transports en commun vous feront certainement économiser de l'argent et peut-être même gagner du temps dans certaines conditions. La ligne 11 du métro est celle que vous utiliserez toujours, quel que soit votre point de chute. Les correspondances sont pratiques si votre logement est proche des lignes 2, 3, 4, 9 et 10. Cela prend moins d'une heure d'aller de Zhongshan Park au Shanghai International Circuit. Mais faites attention au train dans lequel vous montez, car il y a deux terminus possibles sur la ligne 11.

Le soleil se lève sur le circuit

Où manger ?

 Jonathan Noble : La Chine ne manque pas de restaurants, donc on ne peine jamais à trouver un endroit où manger. La nourriture chinoise est facile à trouver, mais il y a plein d'autres restaurants. Les gens qui travaillent en F1 adorent le "M" sur le Bund.

 Frankie Mao : La première préoccupation d'un touriste à Shanghai, c'est où manger. On retrouve divers types de cuisines tandis que certains restaurants familiaux ne fournissent que de la nourriture typique d'ici. Si vous avez la chance de loger près de certaines communautés, ne manquez pas l'occasion d'acheter votre petit déjeuner dans la rue, avec les emblématiques pancakes chinois notamment, comme le font les habitants le matin.

 Roberto Chinchero : Essayez la nourriture locale. C'est le meilleur conseil que je puisse vous donner, sans exception. Il y a aussi de très bons restaurants japonais. C'est donc également un bon endroit pour les amateurs de sushis.

Centre ville de Shanghai la nuit

Que faire ?

 Jonathan Noble : Le centre-ville de Shanghai est un must : le célèbre Bund est vraiment à voir. C'est facile de se promener à Shanghai et d'être en immersion.

 Roberto Chinchero : J'aime le Shanghai ancien et surtout le vieux marché. Cela donne probablement un aperçu de ce que nous imaginions de la Chine il y a 20 ans. Quand je suis venu pour la première fois, je suis allé dans le centre ancien tout de suite. Vous ne serez pas déçus.

 Frankie Mao : Le Bund devrait vraiment être la première étape de votre liste. Vous y serez impressionnés par l'architecture historique, construite au début du XXe siècle, et les gratte-ciels modernes de l'autre côté du fleuve, notamment la Tour Shanghai, qui mesure 632 mètres avec ses 128 étages. Pas loin du Bund, on retrouve le grand jardin Yuyuan, entouré de bâtiments anciens.

Xin Tian Di fait partie des monuments de Shanghai. Il trouve son origine dans le Shanghai ancien, mais des travaux en ont fait un point touristique plein de restaurants, avec un centre commercial et un cinéma.

Situé au cœur de Shanghai, le temple Jing'An est un temple bouddhiste dont le nom signifie littéralement "temple de paix et de tranquillité". Parfois, le week-end, quand toutes les lumières sont allumées, ce temple décoré d'or a vraiment l'air doré !

L'horizon de Shanghai
Prochain article Formule 1
EL1 - Brouillard, pluie et drapeaux rouges à Shanghai

Previous article

EL1 - Brouillard, pluie et drapeaux rouges à Shanghai

Next article

Palmarès - Tous les vainqueurs du GP de Chine !

Palmarès - Tous les vainqueurs du GP de Chine !

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Lieu Shanghai International Circuit
Type d'article Contenu spécial