Un GP de France aux antipodes pour Alonso et Ocon

Fernando Alonso a de nouveau inscrit des points au Grand Prix de France, tandis qu'Esteban Ocon a connu une course tout simplement à oublier.

Un GP de France aux antipodes pour Alonso et Ocon

Il y avait déjà deux salles et deux ambiances samedi chez Alpine, et cette tendance s'est accentuée ce dimanche sur le circuit Paul Ricard. Le Grand Prix de France a globalement été difficile pour l'écurie tricolore, peu à la fête à domicile et minée par une gestion des pneumatiques rendue plus difficile par les conditions de course. Néanmoins, Fernando Alonso a pu faire fructifier sa séance de qualifications réussie de la veille. Le double Champion du monde ramène une huitième place plutôt encourageante, accompagnée de quatre points supplémentaires au championnat. 

Lire aussi :

"Nous sommes partis neuvièmes et nous avons fini huitièmes, et nous avons exécuté la course comme nous le voulions dans l’ensemble, donc je suis content du résultat d’aujourd’hui", assure Alonso, qui a bataillé de bout en bout. "Nous ne nous attendions pas à ce que les pneus se dégradent autant et nos mediums n’ont pas tenu très longtemps. J’étais un peu inquiet, mais nous avons affiché un bon rythme avec les durs et cela s’est poursuivi jusqu’à l’arrivée puisque Gasly et Ricciardo semblaient à notre portée dans les derniers tours. Nous avons connu des performances similaires le samedi et le dimanche sur quelques circuits maintenant, donc je pense que nous pouvons être un peu plus détendus car il s’agit de notre vraie position, contrairement à Monaco."

Ocon : "Il y a clairement quelque chose qui n'allait pas"

La performance d'Alonso et la confirmation de son acclimatation en net progrès constituent malheureusement le seul motif de satisfaction pour l'équipe d'Enstone. Car de l'autre côté du garage, Esteban Ocon n'a pas vécu autre chose qu'un calvaire. Parti en pneus durs, le Français n'a jamais pu tirer profit de cette stratégie, déplorant un manque de rythme inexpliqué. 

"Il y a clairement quelque chose qui n'allait pas avec la voiture", déplore le Français au micro de Canal+. "Sur les deux trains de pneus, que ce soient les durs ou les mediums, on a dégradé énormément et on a perdu beaucoup de performance. Je n'arrivais même pas à rattraper la Williams sur la fin de course, donc il y a clairement quelque chose qu'il faut qu'on trouve, qu'on améliore. Ca n'a pas été notre rythme depuis le début de saison, on avait beaucoup plus de rythme que ça. Ici il y a eu un gros problème, mais on a la chance de rouler dès la semaine prochaine ; on a trois jours pour voir ce qui n'a pas été et changer tout ça dans une spirale positive."

Ocon a finalement coupé la ligne d'arrivée en 14e position, au terme d'une course à oublier pour lui, même s'il y aura donc des leçons à en tirer. Car au championnat constructeurs, Alpine reste englué à une septième place pas vraiment en phase avec ses attentes.

"C’était une course dominée par la gestion des pneus et le graining, mais les choses ont été très différentes entre nos deux voitures", regrette le directeur exécutif Marcin Budkowski. "Nous avons essayé une stratégie inversée avec Esteban et il a subi beaucoup de graining dans son premier relais. Sa course était déjà compromise au moment de son arrêt."

"Fernando a pris un bon départ et il s’est battu dans le top 10 pendant toute la course. Il a également eu du fil à retordre, mais il a bien géré les durs dans son deuxième relais et il a pu mettre Gasly et Ricciardo sous pression dans la lutte pour la sixième place. C’est agréable de retrouver nos rivaux en piste après deux rendez-vous difficiles, même si nous pensons que nous aurions pu inscrire plus de points ce week-end. Nous attendons avec impatience des batailles plus excitantes dès dimanche prochain."

partages
commentaires
Mercedes justifie la stratégie critiquée par Bottas

Article précédent

Mercedes justifie la stratégie critiquée par Bottas

Article suivant

Bottas ne pense pas être allé trop loin avec son message radio

Bottas ne pense pas être allé trop loin avec son message radio
Charger les commentaires