Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
69 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
82 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
104 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
139 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
153 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
181 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
188 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
202 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
209 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
237 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
244 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
258 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
272 jours

Le GP de France aura un "tracé long que la F1 n’a jamais emprunté"

partages
commentaires
Le GP de France aura un "tracé long que la F1 n’a jamais emprunté"
Par :
13 juil. 2017 à 11:01

Stéphane Clair, le directeur du Circuit Paul Ricard, a révélé les grandes lignes du tracé retenu pour accueillir le retour de la Formule 1 en France en juin 2018.

Le mois dernier, la FIA a révélé le calendrier provisoire de la saison 2018, qui a placé le Grand Prix de France du 22 au 24 juin, pour l'épreuve qui marquera, dix ans après, le retour du grand cirque dans l'Hexagone.

Et si la date est connue, le tracé, lui, restait à être confirmé et c'est ce à quoi s'est attelé Stéphane Clair, au micro de Canal+ : "Le tracé, on l’a défini, pas tout seuls : avec la FIA, qui avait son mot à dire en matière de sécurité, et puis on a essayé de le définir à la fois avec les team managers et les pilotes, qui sont les principaux intéressés évidemment."

"On est arrivé à une bonne solution, avec un tracé long que la Formule 1 n’a jamais emprunté jusqu’à présent sur le circuit. [Il mesurera] 5,8 km, on aura une chicane, on a entendu quelques rumeurs dans le paddock… Donc il y aura une chicane et, tout simplement, on aura trois lignes droites où les F1 pourront atteindre 340 à 350 km/h, avant deux gros freinages."

La piste devrait donc faire la part belle à la vitesse, d'autant plus que des travaux seront menés pendant la période hivernale afin de rendre certaines portions plus rapides. "On va travailler [ce tracé] cet hiver car on fait les travaux sur le circuit pour préparer la venue de la F1, et on en profitera pour accélérer un peu les virages les plus lents du circuit. Aujourd’hui en tout cas, les choses sont définies sur le papier."

La présence de Clair à Spielberg le week-end dernier n'avait rien d'anodine, la rencontre d'un certain nombre d'acteurs de la discipline ayant donc été un pan important du choix du tracé. Le dirigeant du circuit a notamment discuté, plans à l'appui, avec le pilote Williams Lance Stroll, ce jeudi.

"C’est important d’avoir l’aval des pilotes parce qu’on sait très bien qu’ensuite, ça discute beaucoup. Avoir leur sentiment, avoir leurs conseils, c’est très important pour nous et je pense que ça garantit le succès."

Des tribunes à installer

Le Paul Ricard n'ayant pas, naturellement, une grande capacité d'accueil des spectateurs, des ajouts de tribunes seront nécessaires et Stéphane Clair a livré quelques informations sur le sujet. "Le Groupement d’intérêt public, qui est le promoteur de ce Grand Prix, est au travail. D’abord pour trouver des emplacements où on va les mettre."

"La chicane d’abord, ça va être un emplacement fabuleux parce que de 345 km/h, on freine, on se trouve à 140 km/h 60 mètres plus loin, donc ça peut être pas mal, il va y avoir du dépassement. Il va y avoir une très belle tribune sur le virage du Camp, qui est une sorte de stadium, donc ça sera très sympa, et puis le double droite du Beausset, belle tribune également, avec des voitures qui arrivent très vite et remontent très vite pour terminer le tour."

"Donc je dirais que le promoteur est au boulot, il invente plein de solutions aussi pour qu’il y ait des animations, qu’il y ait des facilités de parking… C’est un gros, gros travail qu’on mène tous ensemble, mais on espère que ça va réussir dès la première année. En tout cas, on est tous au boulot."

Article suivant
Chronique Vandoorne - McLaren avait le rythme pour le top 10

Article précédent

Chronique Vandoorne - McLaren avait le rythme pour le top 10

Article suivant

Le F1 Live London en images

Le F1 Live London en images
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard