Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours

Le Grand Prix de Hongrie dans le rétroviseur

partages
commentaires
Le Grand Prix de Hongrie dans le rétroviseur
Par :
31 juil. 2019 à 18:00

Le Grand Prix de Hongrie fut la première course de Formule 1 à être organisée derrière le “Rideau de fer” ; une idée chère à Bernie Ecclestone. Retour sur les faits marquants des éditions disputées lors des années en "9".

1989 - Mansell fait le spectacle

Riccardo Patrese, Williams, Ayrton Senna, McLaren, Alex Caffi, Dallara, Alain Prost, McLaren

Riccardo Patrese, Williams, Ayrton Senna, McLaren, Alex Caffi, Dallara, Alain Prost, McLaren

Photo de: Rainer W. Schlegelmilch

Le Grand Prix de Hongrie a toujours été organisé sur le Hungaroring ; un circuit lent, sinueux et qui offre peu d’occasions de doubler. En 1989, l’Italien Riccardo Patrese, sur une Williams FW12C-Renault, signe la pole position devant Ayrton Senna (McLaren MP4/5-Honda) et l’étonnant Alex Caffi sur une modeste Dallara 189-Ford, mais chaussée de pneus Pirelli qui marchent super fort quand il fait très chaud. Jusqu’au 52e tour de la course, Patrese mène devant Senna.

Nigel Mansell, Ferrari et Thierry Boutsen, Williams

Nigel Mansell, Ferrari et Thierry Boutsen, Williams

Photo de: LAT Images

Nigel Mansell, aux commandes de sa Ferrari 640, offre tout un spectacle. Qualifié 12e, il occupe déjà la huitième place au bout du premier tour. Au 53e passage, Senna double Patrese et Mansell l’imite quelques secondes plus tard. La Williams de Patrese souffre d’un radiateur percé, ce qui causera l’abandon de l’Italien. Au 58e tour, Mansell profite de la présence d’un retardataire pour doubler Senna et prendre les commandes de l’épreuve.

Nigel Mansell

Nigel Mansell

Photo de: LAT Images

Mansell, dont la Ferrari a peu usé ses pneus, gagne la course avec 25"9 d’avance sur Senna, aux prises avec des gommes complètement détruites. Thierry Boutsen, sur l’autre Williams, complète le podium. Alain Prost, sur l’autre McLaren, se classe quatrième.

Eddie Cheever, Arrows

Eddie Cheever, Arrows

Photo de: Sutton Images

L’Italo-Américain Eddie Cheever a disputé une belle course aux commandes de sa Arrows A11-Ford. Il a pris le départ avec des pneus durs et a occupé la troisième place à un moment de la course. Il se classe finalement cinquième devant Nelson Piquet (Lotus) et Caffi.

1999 - Course sans ennui pour Häkkinen

Mika Häkkinen, McLaren

Mika Häkkinen, McLaren

Photo de: Ercole Colombo

L’édition 1999 du Grand Prix de Hongrie a été dominée par Mika Hakkinen. Le Finlandais, déjà auteur de trois victoires cette saison-là, a installé sa McLaren MP4/14-Mercedes en première place sur la grille de départ devant la Ferrari F399 d’Eddie Irvine, l’autre McLaren de David Coulthard et la Benetton B199 de Giancarlo Fisichella.

Eddie Irvine, Ferrari et David Coulthard, McLaren

Eddie Irvine, Ferrari et David Coulthard, McLaren

Photo de: Ercole Colombo

Au feu vert, Häkkinen conserve la tête de la course devant Irvine. Puis, à partir de la mi-course, Irvine et Coulthard se livrent une superbe bataille pour la seconde place.

Heinz-Harald Frentzen, Jordan

Heinz-Harald Frentzen, Jordan

Photo de: Ercole Colombo

Häkkinen mène les 77 tours de l’épreuve et décroche la victoire. Son coéquipier, David Coulthard, parvient à doubler Irvine au 63e passage pour s’assurer de la deuxième place. Irvine termine troisième devant Heinz-Harald Frentzen sur une Jordan 199-Honda Mugen qui marque encore des points et connaît décidément une excellente saison.

Rubens Barrichello, Stewart

Rubens Barrichello, Stewart

Photo de: Sutton Images

Ruben Barrichello termine en cinquième place au volant de sa Stewart SF3-Ford. Il devance Damon Hill (Jordan), Alex Würz (Benetton) et Jarno Trulli (Prost).

2009 - Énorme frayeur pour Massa

Accident de Felipe Massa, Ferrari F2009

Accident de Felipe Massa, Ferrari F2009

Photo de: Sutton Images

Le début de la saison 2009 fut marqué par la nette domination des Brawn-Mercedes. Toutefois, les monoplaces blanches commencèrent à perdre un peu de leur superbe durant l’été. En Hongrie, Jenson Button se qualifia en huitième place et Rubens Barrichello en 12e position. Les qualifications furent marquées par le terrible accident de Felipe Massa. Un ressort métallique errant provenant de la Brawn de Barrichello percuta le casque du Brésilien. Massa, inconscient et blessé à la tête, fut un passager de sa Ferrari qui fila droit dans les protections. Transporté à l’hôpital, Massa s’en tira miraculeusement avec assez peu de séquelles.

Fernando Alonso, Renault F1 Team R29 devance Mark Webber, Red Bull Racing RB5

Fernando Alonso, Renault F1 Team R29 devance Mark Webber, Red Bull Racing RB5

Photo de: Andrew Ferraro / LAT Images

Fernando Alonso démarre en tête au volant de sa Renault R29. Il mène durant les 12 premiers tours de l’épreuve, mais quand il ravitaille, la roue avant droite de sa monture est mal fixée, ce qui causera son abandon un peu plus tard.

Lewis Hamilton, McLaren MP4/24

Lewis Hamilton, McLaren MP4/24

Photo de: Sutton Images

Lewis Hamilton, sur une McLaren MP4-24-Mercedes, prend alors le commandement de l’épreuve. Kimi Räikkönen, sur une Ferrari F60, entre en lutte avec Mark Webber (Red Bull RB5-Renault) pour la seconde place. Pendant ce temps, Timo Glock réalise une superbe course au volant de sa Toyota TF109. Qualifié 13e, il occupe la troisième place jusqu’au 60e tour, mais perd trois places quand il ravitaille. Hamilton remporte la course avec 11"5 d’avance et récolte sa 10e victoire en F1.

Kimi Raikkonen, Ferrari

Kimi Raikkonen, Ferrari

Photo de: Hazrin Yeob Men Shah

Le Finlandais Kimi Räikkönen réalise une bonne opération en se classant deuxième, grimpant sur le podium pour une seconde fois cette saison. Mark Webber termine troisième et signe son premier meilleur temps en course. Il devance Nico Rosberg sur une Williams FW31-Toyota, Heikki Kovalainen (McLaren) et Glock.

Article suivant
Kubica : La F1 sous la pluie, pire que le rallye de nuit avec brouillard

Article précédent

Kubica : La F1 sous la pluie, pire que le rallye de nuit avec brouillard

Article suivant

Horner "totalement détendu" au sujet de l'avenir de Verstappen

Horner "totalement détendu" au sujet de l'avenir de Verstappen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Pilotes Lewis Hamilton Boutique , Mika Hakkinen , Nigel Mansell
Auteur René Fagnan