Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
19 mars
-
22 mars
Événement terminé
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
97 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
111 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
125 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
153 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
160 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
174 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
181 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
216 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
230 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
244 jours

Le GP de Mexico assuré "au moins jusqu'en 2022"

partages
commentaires
Le GP de Mexico assuré "au moins jusqu'en 2022"
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
9 août 2019 à 06:00

Peu après la confirmation du renouvellement de contrat de tenue d'un GP au Mexique, Chase Carey a fait savoir que la course serait également rebaptisée "Grand Prix de Mexico" pour honorer les efforts réalisés par la ville.

Le Grand Prix du Mexique a confirmé officiellement sa présence au calendrier F1 jusqu'à la saison 2022 incluse. Tout d'abord incertaine au-delà de 2019, la tenue du populaire événement a été rendue possible en dépit d'un retrait des subventions gouvernementales accordées depuis 2015 pour le retour de l’événement, qui a grandement contribué à promouvoir l'activité touristique de la ville de Mexico. Ce sont des investisseurs privés qui ont permis au Mexique d'assurer sa place pour le futur et permettre à une fervente foule de pouvoir continuer à se passionner pour le parcours du héros local, Sergio Pérez.

Lire aussi :

L'extension de contrat de trois ans a été officiellement confirmée jeudi après qu'un accord ait été signé avec la F1, le promoteur de la course et les autorités municipales de Mexico. Un communiqué de la F1 indique que le titre officiel de la course à compter de 2020 ne serait plus "Grand Prix du Mexique" mais "Grand Prix de Mexico" afin "de mettre l'accent sur le soutien offert par le gouvernement municipal". Claudia Sheinbaum Pardo, la maire de Mexico, déclare avec fierté : "Avec la présence de la Formule 1 dans la ville pendant les trois prochaines années, nous sommes parvenus pour la première fois à atteindre un modèle financier dans lequel aucune ressource publique ne sera utilisée. Auparavant, le gouvernement fédéral a contribué au financement de l’événement. Le gouvernement de Mexico sera un intermédiaire et créera une fondation qui permettra de lever les investissements privés requis pour la livraison de cet événement international. Le prix des tickets demeurera le même que les années précédentes."

Mexico est la seconde épreuve récemment menacée à être parvenue à sécuriser son avenir, après la confirmation de la prolongation de Silverstone pour plusieurs saisons. Les manches d'Allemagne, d'Espagne et d'Italie demeurent à confirmer au-delà de cette saison 2019, même s'il paraît quasiment impossible qu'Hockenheim poursuive l'aventure.

"Nous sommes heureux de renouveler notre partenariat avec Mexico, qui accueillera le Grand Prix de Formule 1 du Mexique jusqu'en 2022 au moins", a confirmé Chase Carey, PDG de la Formule 1. "Depuis son retour au calendrier du championnat en 2015, cet événement s'est toujours montré extrêmement populaire auprès du public et des fans, pas seulement au Mexique mais de par le monde. Preuve en est, le promoteur du circuit a remporté le prix de la FIA pour le meilleur événement quatre ans de suite, durant lesquels 1,3 million de spectateurs se sont aussi rendus sur le GP. Il a également été une importante source économique pour la ville et a renforcé sa position touristique."

Article suivant
Hamilton se contrefiche de ce que pense Rosberg de son âge et niveau

Article précédent

Hamilton se contrefiche de ce que pense Rosberg de son âge et niveau

Article suivant

La F1 enregistre une légère hausse de son chiffre d'affaires

La F1 enregistre une légère hausse de son chiffre d'affaires
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Auteur Scott Mitchell