Le GP du Mexique se désolidarise des critiques de la FOPA

partages
commentaires
Le GP du Mexique se désolidarise des critiques de la FOPA
Par :
30 janv. 2019 à 07:55

Les promoteurs de la manche mexicaine du Championnat du monde de Formule 1 se disent clairement "en désaccord" avec le communiqué commun qui a été émis pour critiquer la stratégie de Liberty Media.

Les promoteurs du Grand Prix du Mexique ont pris leur distance avec le point de vue de la FOPA, l'Association des promoteurs de la F1. Apportant leur soutien à Liberty Media, ils se désolidarisent du communiqué commun publié en début de semaine, qui émettait de vives critiques à l'encontre des propriétaires de la catégorie reine.

Le communiqué disait impliquer 16 des 21 promoteurs de l'actuel calendrier, et avait été rédigé à l'issue d'une réunion organisée lundi. Celle-ci précédait une autre rencontre, prévue mardi à Londres avec Liberty Media. La communication de la FOPA ne fait visiblement pas l'unanimité en son sein, puisque le Grand Prix du Mexique a rectifié sa propre position dans cette affaire, précisant n'avoir pas participé à la réunion de lundi.

Lire aussi :

"Suite au communiqué publié par la FOPA, les promoteurs du Grand Prix de Mexico veulent exprimer leur sympathie à l'égard de ceux des autres pays, comprenant que chaque pays et chaque course sont différents", font-ils savoir. "De plus, ils se félicitent de la collaboration continue et des bonnes relations avec les autres promoteurs. Cependant, ils n'ont pas participé à cette réunion et apprécient le travail que réalisent les propriétaires de la F1 pour comprendre les requêtes et les inquiétudes des promoteurs, tout comme celles du public."

"Les promoteurs du Grand Prix du Mexique reconnaissent que la nouvelle direction de la F1 a été à l'écoute, et sensible à leurs préoccupations, les deux parties travaillant en étroite collaboration. Par conséquent, ils sont en désaccord avec ce qui a été publié en leur nom par la FOPA. Les promoteurs mexicains et la F1 poursuivent en privé les négociations concernant le renouvellement du contrat pour le Grand Prix."

Le Mexique fait partie des cinq pays dont le contrat avec la F1 prend fin à l'issue de la saison, aux côtés de la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie.

Article suivant
Bottas a impressionné M-Sport pour son premier rallye

Article précédent

Bottas a impressionné M-Sport pour son premier rallye

Article suivant

Ce que Ferrari doit faire pour battre Mercedes

Ce que Ferrari doit faire pour battre Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine