Le GP de Miami reprend espoir avant un nouveau vote

Un vote déterminant aura lieu la semaine prochaine à Miami, énième péripétie dans la volonté des promoteurs d'organiser un Grand Prix de Formule 1.

Le GP de Miami reprend espoir avant un nouveau vote

Les espoirs de voir le Grand Prix de Miami intégrer le calendrier 2022 de la Formule 1 ont été ravivés par le maire de Miami Gardens, qui soutient une nouvelle candidature pour le projet. En cas de réussite, cela mènerait à un protocole d'accord entre la ville, le club des Miami Dolphins et la F1 pour organiser une course sur le circuit déjà imaginé autour du Hard Rock Stadium, arène qui accueille les matchs de l'équipe locale de NFL.

Miami Gardens est une ville de 113 000 habitants située à 25 km au nord de Miami, et dont le conseil municipal votera sur une nouvelle résolution proposée par le maire, Rodney Harris, avec le soutien du milliardaire de l'immobilier Stephen Ross. Celui-ci a signé en 2019 un accord avec la F1 pour promouvoir le Grand Prix de Miami.

Lire aussi :

Les premières initiatives de Stephen Ross s'étaient heurtées à l'opposition des habitants. Ces derniers ont même intenté une action en justice en octobre dernier, contre le comté de Miami-Dade, les Miami Dolphins (propriété de Stephen Ross) et la F1. Surtout, c'est un tournant dans la posture adoptée par Rodney Harris qui, lorsqu'il siégeait au conseil en 2019, avait voté contre l'organisation du Grand Prix.

Dans le protocole d'accord qui sera proposé, il est clairement question de promouvoir Miami Gardens "comme la première ville majoritairement afro-américaine à accueillir une course de Formule 1 parmi les 23 qui organisent un Grand Prix". Le protocole évoque également un engagement de 5 millions de dollars pour financer des programmes communautaires et économiques pour la ville, ainsi qu'un programme pour la jeunesse locale qui serait implémenté par la F1.

 

Concernant le tracé proposé, il s'agit de celui déjà présenté l'an dernier après avoir fait l'objet de plusieurs modifications au fil des études, notamment pour éviter d'emprunter la 199e rue et ainsi ne pas la fermer à la circulation. Les Miami Dolphins se sont déjà engagés auparavant à ériger des barrières antibruit et à surveiller la qualité de l'air et sonore durant le Grand Prix.

Si la mise à l'ordre du jour de cette résolution redonne de l'élan au projet, ce dernier demeure localement contesté par des activistes de Miami Gardens, qui n'entendent pas cesser leur combat. "Cela va à l'encontre de tout ce que la communauté représente", déplore à leur tête Betty Ferguson dans les colonnes du Miami Herald. "Je ne sais pas qui ils [le conseil] pensent représenter s'ils soutiennent cette résolution, mais certainement pas les propriétaires."

partages
commentaires
Les F1 2021 sont plus sensibles en entrée de virage selon Leclerc

Article précédent

Les F1 2021 sont plus sensibles en entrée de virage selon Leclerc

Article suivant

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine