Le GP de Monaco va changer de format en 2022

Le PDG de la F1, Stefano Domenicali, a confirmé que le Grand Prix de Monaco se déroulerait à partir de 2022 selon le format habituel des épreuves de la discipline, à savoir sur trois jours.

Le GP de Monaco va changer de format en 2022

Traditionnellement, le Grand Prix de Monaco est la seule épreuve du calendrier de la Formule 1 à se dérouler sur quatre jours, du jeudi au dimanche, et non sur trois journées, du vendredi au dimanche, comme l'ensemble des autres courses.

La tradition des deux premières séances d'essais libres le jeudi remonte aux origines de l'épreuve dans le cadre du Championnat du monde de F1, alors organisée le week-end de l'Ascension 1950. Les dirigeants de l'épreuve ont alors profité du jeudi férié rallongeant le week-end pour débuter le GP avant de faire relâche en rouvrant la ville à la circulation le vendredi et ainsi faire profiter aux commerçants locaux d'un afflux de touristes bienvenu. Cette habitude a été par la suite maintenue, même quand la course ne tombait pas le week-end de l'Ascension.

Toutefois, cette tradition, qui a par ailleurs en partie été remise en cause par l'organisation d'essais GP2/F2 le vendredi matin, va disparaître dès l'année prochaine. Le calendrier 2023, qui doit être révélé à la mi-octobre et ratifié par le Conseil Mondial du Sport Automobile, fera en effet du GP de Monaco une course sur trois jours débutant le vendredi.

La raison derrière cela, outre l'alignement sur le standard de la discipline, est que l'arrivée au programme du Grand Prix de Miami en mai va contraindre les instances à organiser les courses d'Espagne et de Monaco à la suite. Passer à un GP sur trois jours allège donc la contrainte logistique.

"Monaco sera sur trois jours, sans délai", a déclaré le patron de la F1, Stefano Domenicali, dans une interview accordée à CNN. "Donc [ce sera] vendredi, samedi et dimanche au lieu de jeudi, un trou, puis samedi et dimanche. Oui, c'est le changement que nous allons introduire l'année prochaine."

Il est à noter qu'en MotoGP, le Grand Prix des Pays-Bas, épreuve emblématique du Championnat du monde de vitesse moto qui se tenait traditionnellement du jeudi au samedi sur le tracé d'Assen pour des raisons religieuses, est passé au format standard du vendredi au dimanche en 2016. L'objectif était alors d'attirer plus de spectateurs et d'exposition, et donc de revenus, pour renforcer sa position au calendrier de la discipline.

Lire aussi :

Par ailleurs, l'Italien a confirmé qu'un calendrier de 23 dates était à nouveau prévu, comme initialement en 2021 avant que les difficultés liées à la pandémie de COVID-19 n'oblige la discipline à passer à 22 épreuves. Et parmi ces courses, le Grand Prix de France sera bien présent alors que des rumeurs laissaient dernièrement entendre que la course du Castellet était menacée.

La volonté affichée est également de terminer la campagne plus tôt qu'en 2021, qui s'achèvera le 12 décembre prochain à Abu Dhabi. "Le plan est d'avoir 23 courses. Nous allons annoncer le calendrier lors du Conseil Mondial, le 15 octobre. L'idée est de terminer plus tôt que ce que cette année."

La question qui se pose est évidemment de savoir ce qu'il adviendra du format sprint, testé sur trois Grands Prix cette saison et qui devrait être étendu l'année prochaine, avec potentiellement un changement de format. "C'est un plus parce que tout d'abord, nous donnons aux gens quelque chose de nouveau chaque jour, aux médias, aux personnes qui viennent au circuit", a déclaré Domenicali sur le sujet. "Pour l'intérêt et la préparation des équipes, de notre point de vue, plus les courses sont imprévisibles, meilleures elles sont."

Quant à 2021, le calendrier de la fin de campagne devrait être prochainement finalisé avec l'annonce de la date réservée à une course au Moyen Orient le 21 novembre.

partages
commentaires
Honda livre des détails sur l'évolution moteur de Spa

Article précédent

Honda livre des détails sur l'évolution moteur de Spa

Article suivant

Ferrari met à jour son moteur, Leclerc pénalisé

Ferrari met à jour son moteur, Leclerc pénalisé
Charger les commentaires