Graham Stoker se lance dans la course à la présidence de la FIA

Graham Stoker, président adjoint de la FIA pour le sport, va se présenter à l'élection du président de la fédération dans un ticket où il sera accompagné du nonuple vainqueur des 24 Heures du Mans, Tom Kristensen.

Graham Stoker se lance dans la course à la présidence de la FIA

Graham Stoker, avocat britannique, est un ancien président de la Motor Sports Association et est membre du Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA depuis 2004. Plus récemment, depuis les élections de 2012, Stoker est président adjoint pour le sport et a travaillé en étroite collaboration avec l'actuel président de la FIA, Jean Todt, dont le dernier mandat se termine cette année. C'est à cette occasion qu'il se lance dans la course à la présidence.

Stoker a réuni une équipe de dirigeants expérimentée comprenant notamment l'ancien pilote Tom Kristensen, qui se présente comme président adjoint pour le sport. Le Belge Thierry Willemarck est lui candidat à sa propre succession au poste de président adjoint pour la mobilité, tandis que le Néo-Zélandais Brian Gibbons entend poursuivre son mandat de président du sénat de la FIA.

Lire aussi :

Kristensen est évidemment la figure de proue de cette équipe puisqu'il a connu une carrière de pilote très fructueuse avec neuf victoires aux 24 Heures du Mans, plus que n'importe quel autre pilote dans l'Histoire des sports mécaniques. Ayant quitté les circuits en 2014, il occupe depuis début 2016 le rôle de président de la Commission Pilotes de la FIA.

S'exprimant lors du lancement de sa campagne sous la bannière "FIA pour tous", Stoker a déclaré : "Je veux que la FIA et nos clubs membres acquièrent une influence mondiale sur tous les aspects du sport et de la mobilité, ainsi que sur les tendances émergentes en matière de transport et d'énergie."

"Nous nous appuierons sur le travail remarquable du président Jean Todt au cours des 12 dernières années et nous sommes fiers d'avoir pu contribuer à l'introduction de nombreux programmes et ressources innovants pour soutenir les membres et d'avoir aidé le président à développer nos clubs et à faire de la FIA une organisation internationale forte, respectée et influente. Notre conviction profonde est une FIA pour tous qui continuera à renforcer notre Fédération – pour nos membres, notre sport et notre société."

L'élection présidentielle de la FIA doit se tenir en décembre prochain. Jusqu'ici, le seul autre candidat annoncé est l'ancien pilote de rallye Mohammed Ben Sulayem.

partages
commentaires

Related video

La FIA va étudier les règles après le crash de Leclerc
Article précédent

La FIA va étudier les règles après le crash de Leclerc

Article suivant

Marko : Mercedes "commet des erreurs" sous la pression

Marko : Mercedes "commet des erreurs" sous la pression
Charger les commentaires