Grand Prix d'Azerbaïdjan : ce qu'ont dit les pilotes
Vainqueur : Daniel Ricciardo (Red Bull Racing)
Vainqueur : Daniel Ricciardo (Red Bull Racing)
1/20

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

"C'était une course folle, nous savions que le podium était possible après le restart, puis il y a eu les problèmes de Lewis [Hamilton] et de Seb [Vettel]. C'était une course folle, j'ai fait un arrêt imprévu au début. Nous avions des débris dans les freins au début et nous sommes tombés à la 17e place."

"Est-ce que je pensais gagner aujourd'hui ? Certainement pas ! C'est à cette course qu'on s'attendait l'an dernier, avec les Safety Cars et tout le chaos."

"Hier, j'étais déçu de mon erreur, mais il faut en faire pour essayer de trouver le dernier dixième. Je savais qu'aujourd'hui, ça se passerait différemment et qu'il fallait éviter les soucis. Merci à Red Bull Racing."
2e : Valtteri Bottas (Mercedes)
2e : Valtteri Bottas (Mercedes)
2/20

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

"Cette course a été folle, il s'est passé plein de choses. J'étais à un tour au début, j'ai dû dépasser tout le monde. Cela montre qu'il ne faut jamais abandonner, on ne sait pas ce qui va se passer en course. L'équipe est parvenue à réparer un peu la voiture pendant le drapeau rouge. J'ai vraiment pris du plaisir. C'est dommage que Daniel [Ricciardo] ait été trop loin. Vu les circonstances, c'est un bon résultat pour nous."

"Pour le virage 2, j'étais à l'intérieur, lui à l'extérieur, je n'avais pas de place où aller à part le vibreur, où ma voiture a décollé. Je n'ai pas pu maintenir ma trajectoire. C'est un incident de course, c'est malheureux que ce soit Kimi de nouveau."
3e : Lance Stroll (Williams)
3e : Lance Stroll (Williams)
3/20

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

"Je suis bouche bée, je ne sais pas quoi dire. Je ne me rends pas compte de ce qui s'est passé, la course a été folle, les gens ont eu des accidents et nous avons évité les problèmes. J'ai conservé mon sang-froid et j'ai fini la course. J'ai juste été dépassé par Valtteri à la fin, c'était sûrement une des arrivées les plus serrées de l'Histoire ! C'est incroyable d'être sur le podium. Nous avons connu quelques courses difficiles, mais les deux dernières ont été géniales. Je suis aux anges !"
4e : Sebastian Vettel (Ferrari)
4e : Sebastian Vettel (Ferrari)
4/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

"Il ne s'est rien passé ! Il [Hamilton] m'a fait un freinage aussi, non ? Je suis sûr que ce n'était pas la bonne manœuvre. Lui aussi a risqué des dégâts, il a fait pareil il y a quelques années en Chine. Ce n'était pas quelque chose à faire. Je me suis porté à sa hauteur pour lui montrer que je n'étais pas content."

"C'était assez clair. Je ne lui suis pas rentré dedans intentionnellement. J'ai endommagé mon aileron. Je pense qu'il a eu aussi quelques dégâts. Ce n'est pas une manière de faire. Le problème, c'est qu'en étant juste derrière et avec les autres voitures, il y a une réaction en chaîne. Je pense que c'était clair. Au final, nous courons comme des hommes. Je n'ai pas une radio pour lui parler. Je pense que si je prends une pénalité, nous devrions en prendre une tous les deux. [...] Les émotions sont élevées quand on est dans la voiture. Nous voulons faire la course roue contre roue, mais pas avant le restart."
5e : Lewis Hamilton (Mercedes)
5e : Lewis Hamilton (Mercedes)
5/20

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

"Ça va. J'ai juste hâte de rentrer à la maison. Le week-end a été bon, et nous avons marqué des points. C'est la clé. Je m'en moque [de l'incident avec Vettel]. Je vais aller de l'avant. Il n'y a rien que je puisse dire. C'est fait, on passe à autre chose. Je pense que c'est juste [de l'avoir pénalisé]. Ce n'est pas la conduite d'un pilote. Dix secondes pour pilotage dangereux, pour ce genre de choses... Je n'ai rien d'autre à dire."
6e : Esteban Ocon (Force India)
6e : Esteban Ocon (Force India)
6/20

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

"Nous avons perdu beaucoup de temps avec ce contact [avec Sergio Pérez], j'ai eu une crevaison. Je n'ai pas encore vu les replays, c'est serré au restart. Je voulais prendre la quatrième place, il m'a un peu tassé, et au deuxième virage nous étions côte à côte et il y a eu un contact. Nous visionnerons les images et en discuterons en interne."

"Alors… Je pense que vous n’avez pas toutes les infos, déjà. Je pense qu’on va en discuter en interne. Déjà, il faut que l'on regarde toutes les images. C’est sûr qu'entre le [virage] 1 et le 2, il me met un coup de roue, ce qui n'était pas super, mais bon, c’est la course. Et après, l’incident dans le virage 2, voilà… C’est la course et on va en discuter en interne, que ça ne se reproduise plus."
7e : Kevin Magnussen (Haas F1 Team)
7e : Kevin Magnussen (Haas F1 Team)
7/20

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

"C'était une course folle avec toutes ces neutralisations, le drapeau rouge. Tellement de choses se sont passées. Je suis resté à l'écart des problèmes et j'avais un bon équilibre dans la voiture. La voiture s'est bien comportée tout le week-end, il y a seulement eu quelques problèmes de freins et le circuit ne nous convenait pas. Repartir avec la septième place est plutôt bien. Nous étions troisièmes à un moment, et j'étais un peu excité par ça. J'ai pris du plaisir. C'était une belle après-midi."
8e : Carlos Sainz (Toro Rosso)
8e : Carlos Sainz (Toro Rosso)
8/20

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

"J'aurais probablement fait pareil. Je serais revenu en piste sans être trop préoccupé, parce que c'est le départ de la course. Mais il fallait choisir entre tourner et partir en tête-à-queue, ou provoquer notre abandon à tous les deux à cause de la différence de vitesse. C'est dommage, mais ces choses-là arrivent au départ, et il faut parfois se sacrifier."
9e : Fernando Alonso (McLaren-Honda)
9e : Fernando Alonso (McLaren-Honda)
9/20

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

"C'était une course que, dans des circonstances normales, nous aurions dû gagner, car j'étais avec Ricciardo [qui a remporté la course] quand la première voiture de sécurité est entrée en piste. Hamilton a perdu son appui-tête, Vettel a été pénalisé, les deux Force India étaient dehors, Kimi [Räikkönen] a abandonné… Donc on est automatiquement dans le top 2 ou 3, donc nous aurions dû nous battre pour la victoire. Malheureusement, nous n'étions pas dans cette position."

"Dans notre cas, tout a fonctionné en notre faveur. C'est une de ces journées où l'on gagne gratuitement des places grâce à des éliminations, mais après, c'est dommage de ne pas pouvoir les conserver en raison de nos déficiences. Marquer deux points à Bakou était impossible à imaginer avant d'arriver ici, donc c'est bienvenu."
10e : Pascal Wehrlein (Sauber)
10e : Pascal Wehrlein (Sauber)
10/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

"Je suis heureux avec cette 10e place. Se hisser en Q2 lors de la séance de qualification hier puis marquer un point aujourd’hui, c’est clairement mieux que ce à quoi l’on pouvait s’attendre au début de ce week-end. Cette course fut interrompue de nombreuses fois, il nous faut donc être réalistes quant aux attentes de nos prochaines courses. Il nous reste des progrès à effectuer, nous n’aurions pas été en mesure de marquer des points dans des circonstances normales. Toutefois, cette 10e place est le fruit d’un effort colossal produit par l’équipe. On a donné tout ce que l’on pouvait et nous avons démontré notre dévouement quand c’était le plus nécessaire."
11e : Marcus Ericsson (Sauber)
11e : Marcus Ericsson (Sauber)
11/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

"Ce fut une journée plaisante aujourd’hui – j’ai effectué un très bon départ et mon premier relai fut très bon, en doublant quelques voitures et progressant vers le milieu du peloton. C’était de bon présage. Ensuite il s’est passé de nombreuses choses, avec les apparitions de la voiture de sécurité et le drapeau rouge, ce qui a interrompu la course. Il a fallu rester concentré et engagé dans cette course."

"Suite au nouveau départ, j’ai réussi à bien réintégrer la course mais malheureusement, des débris sur la piste ont endommagé la partie arrière droite de mon fond plat. J’ai ensuite eu des difficultés à aborder les virages à gauche et j'ai par la suite eu du mal à conserver mon rythme. Pascal était derrière moi, avec Stoffel (Vandoorne) dans ses rétroviseurs. L’écart entre mon coéquipier et Stoffel s’est donc réduit. J’ai reçu l’ordre de laisser passer Pascal afin de nous assurer de marquer un point pour l’écurie, chose que j’ai faite. Mais au final c’est un bon résultat pour l’écurie, bien que ce soit dommage que ce ne soit pas moi qui aie marqué ce point, considérant que c’est moi qui étais à cette 10e place pendant une bonne partie de la course. Cependant, j’ai joué un rôle décisif pour ce point en conservant Stoffel derrière moi lors des derniers tours."
12e : Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda)
12e : Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda)
12/20

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

"J'ai pris un bon départ, il y avait beaucoup de pagaille, beaucoup de débris, et j'ai dû éviter des voitures au ralenti en allant vers le virage 3. L'équipe a ensuite fait un excellent travail pour que l'on couvre Romain Grosjean, je suis passé aux pneus option et je suis reparti devant lui. J'avais un bon rythme avec cette gomme, mais le drapeau rouge a été brandi et ça a éliminé mon avantage car tout le monde a pu changer de pneus."

"Après mon dernier arrêt, je rattrapais les Sauber au rythme de 1"5 au tour, mais c'était impossible de doubler. Ils économisaient toute leur énergie jusqu'au dernier virage. J'essayais de faire pareil afin d'avoir le maximum de puissance disponible, mais je n'avais pas le rythme pour les doubler."
13e : Romain Grosjean (Haas F1 Team)
13e : Romain Grosjean (Haas F1 Team)
13/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

Romain Grosjean n'a pas fait de commentaire après la course.
Abandon : Kimi Räikkönen (Ferrari)
Abandon : Kimi Räikkönen (Ferrari)
14/20

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

"Je ne pouvais pas faire grand-chose. J'ai été heurté au virage 2 et il y a eu beaucoup de dégâts sur le côté gauche de la voiture. J'ai réussi à continuer, et malheureusement, les deux Force India se sont touchées et des débris ont détruit mon pneu arrière, puis ça a endommagé le fond plat. Nous avons abandonné, et il y a eu le drapeau rouge, donc les mécaniciens ont réparé. Nous avons fait quelques tours et essayé de revenir, mais ce n'est pas un bon jour quand on abandonne deux fois en une course."

"Il [Bottas] a freiné très tôt, et je pense qu'il savait que c'était trop tôt pour freiner. Je suis allé à l'extérieur et ça allait, puis soudainement, il m'a heurté par le côté. Je pense qu'il sait qu'il a freiné trop tôt et qu'il est arrivé trop vite sur moi. C'était complètement sa faute et j'en ai payé le prix."

"Je ne sais pas si c'est une histoire de chance quand quelqu'un vous accroche, je ne pense pas que ça ait à voir avec la chance. C'est une erreur de l'autre part, mais que fait-on pour ce genre de chose ? Si c'est votre faute, vous pouvez bien sûr y repenser et dire que vous avez payé le prix car vous avez merdé, mais cette fois, ce n'était pas le cas. Il n'y a donc rien que l'on puisse réellement changer."
Abandon : Sergio Pérez (Force India)
Abandon : Sergio Pérez (Force India)
15/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

"Nous aurions pu nous battre pour la victoire, aujourd'hui. Je me sens vraiment mal pour l'équipe. Ils ont fait du très bon travail, tout le monde a travaillé très dur, et la course a été gâchée."

"Je n'aurais rien pu faire de plus pour éviter le crash. J'ai essayé de me décaler vers le mur, mais je n'avais nulle part où aller et mon coéquipier ne m'a laissé aucune place. La course était finie pour nous deux. Au final, Williams monte sur le podium. Je pense que l'équipe doit prendre des décisions importantes à ce sujet, car la façon dont mon coéquipier a couru aujourd'hui n'était pas la meilleure, à mon avis."

"Je pense que c'est à l'équipe de lui dire quelque chose. En fin de compte, nous ne sommes que des employés de Force India, et je pense que la façon dont il a couru aujourd'hui n'était pas correcte. Cela aurait pu être n'importe quel autre pilote, ce serait pareil, les mêmes conséquences. Donc je ne dirais pas qu'il a été trop agressif, je dirais que ce qu'il a fait n'avait aucune logique. Il a gâché la course et l'opportunité d'un très bon résultat pour l'équipe."
Abandon : Felipe Massa (Williams)
Abandon : Felipe Massa (Williams)
16/20

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

"Je suis tellement déçu par le résultat. La course se passait parfaitement. Je doublais des voitures et j'avais vraiment un bon rythme. Au restart, la voiture a commencé à secouer dans la ligne droite et je n'avais pas de vitesse, les autres voitures me doublaient facilement. Je ne pouvais pas non plus prendre les virages correctement. Nous avions l'opportunité d'avoir les deux voitures sur le podium, peut-être même de gagner. Je veux adresser toutes mes félicitations à Lance [Stroll]. Je suis tellement heureux pour lui qu'il ait décroché son premier podium en Formule 1."
Abandon : Nico Hülkenberg (Renault)
Abandon : Nico Hülkenberg (Renault)
17/20

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

"C’est toujours une question d’équilibre sur les tracés urbains : s’approcher au maximum des rails, mais pas trop. Hélas, je l’ai effleuré à l’avant droit et c’était suffisant pour casser la suspension. C’est frustrant pour toute l’équipe et moi. Jusque-là, la course était assez intéressante et nous semblions en mesure de poursuivre notre série dans les points. C’était assez difficile de gérer la température des pneumatiques sur les relances, mais je pense que tout le monde a assisté à une épreuve animée. La suite aura lieu en Autriche, espérons des jours meilleurs !"
Abandon : Max Verstappen (Red Bull Racing)
Abandon : Max Verstappen (Red Bull Racing)
18/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

"Ça semblait être une position prometteuse au début de la course, et je suis dégoûté d'être à nouveau trahi par un problème mécanique. Après une course en paquet, nous étions confiants pour décrocher au moins un podium ici à Bakou, donc je suis très déçu."
Abandon : Daniil Kvyat (Toro Rosso)
Abandon : Daniil Kvyat (Toro Rosso)
19/20

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

"J'ai regardé la course en ayant le cœur lourd, car il y avait tellement à faire et je voulais tellement en être ! C'est extrêmement décevant, car je pense que nous aurions pu marquer de bons points. Malheureusement, la voiture s'est arrêtée toute seule… Jusqu'à la course, le week-end avait été parfait et j'ai essayé de faire de mon mieux, je ne pouvais pas faire plus. Je vais continuer à me battre et à travailler dur. Je dois faire mon travail comme je l'ai toujours fait et ne pas laisser les journées comme celle-ci me tirer vers le bas."
Abandon : Jolyon Palmer (Renault)
Abandon : Jolyon Palmer (Renault)
20/20

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

"J’ai subi un raté en rejoignant la grille. Le phénomène a empiré et la voiture devenait tellement peu maniable que nous n’avions pas d’autre choix que d’arrêter. J’avais effectué un bon envol et quelques dépassements pour être 15e. Mon début de course était donc correct. C’était l’un de ces week-ends où rien ne se passe comme prévu et je ne me souviens pas avoir réalisé aussi peu de tours sur l’ensemble d’un rendez-vous. J’espère retrouver une voiture fiable en Autriche afin de connaître un Grand Prix propre et de démontrer mon potentiel."
partages
commentaires
Boullier n'est pas enthousiasmé par les points de McLaren

Article précédent

Boullier n'est pas enthousiasmé par les points de McLaren

Article suivant

Stats - Ricciardo et Stroll, princes de Bakou

Stats - Ricciardo et Stroll, princes de Bakou
Charger les commentaires