Grand Prix d'Australie - Quelle sera la stratégie pneumatique gagnante?

L'issue des qualifications du Grand Prix d'Australie semblait sans appel dès le coup de marteau asséné par Mercedes en Q1 : plus rapide de plusieurs dixièmes que tout le monde avec un composé de gommes rendant en moyenne une seconde au tour à celui utilisé par le reste de la grille (à l'exception notable de Bottas), le team anglo-allemand a mis tout de monde d'accord sur son potentiel

Grand Prix d'Australie - Quelle sera la stratégie pneumatique gagnante?

L'issue des qualifications du Grand Prix d'Australie semblait sans appel dès le coup de marteau asséné par Mercedes en Q1 : plus rapide de plusieurs dixièmes que tout le monde avec un composé de gommes rendant en moyenne une seconde au tour à celui utilisé par le reste de la grille (à l'exception notable de Bottas), le team anglo-allemand a mis tout de monde d'accord sur son potentiel.

En bouclant la séance largement en tête sur le composé tendre et laissant Massa et les pilotes Ferrari relégués dans une autre division, Mercedes n'a pour seul ennemis que sa propre fiabilité ou la voiture de sécurité, en course.
En signant une 5e pole à Melbourne, Hamilton devient le pilote le plus capé sur cette piste en qualifications.

Une stratégie à deux arrêts aux stands, victorieuse l’an passé, est attendue demain pour la majorité des concurrents.

Du fait de la faible dégradation des pneumatiques en raison de la nature peu abrasive de la piste de Melbourne, n’observer qu’un pit-stop est également une option envisageable pour certains pilotes. Cela implique cependant de rouler durant la majeure partie de course avec les mélanges tendres. Avec une voiture rapide, deux arrêts semblent donc représenter la solution la plus efficace.

Tendre, tendre, medium pour la gagne

Pirelli s'attend ainsi à voir les teams partir en composé tendre devant, et changer pour un nouveau train tendre aux alentours du 27ème passage, avant de finir la course sur le composé medium, à compter du 52ème tour.

"Ce furent certainement les qualifications les plus attendues de la saison, qui confirment ce que nous avions observé jusqu’à présent", constate Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport. Le Britannique avait averti que les teams gagneraient de grosses poignées de secondes au tour par rapport à l'an dernier : les chronos ont donné raison au représentant du manufacturier italien.

"Les pneumatiques se sont parfaitement comportés et n’ont révélé aucun phénomène de graining ou de cloquage en dépit des conditions changeantes provoquées par l’arrivée du vent et la chute des températures", se félicite Hembery. "Grâce à notre sélection de gommes, et même si deux pit-stops semblent être le choix plus efficace, il existe plusieurs stratégies possibles. Désormais que nous avons constaté les réelles performances des F1 2015 en qualifications, nous sommes impatients de les voir à l’œuvre à l’extinction des feux. La course nous promet encore d’intéressantes surprises!"

partages
commentaires
Formule E - Nouvelle pole position pour Jean-Éric Vergne !
Article précédent

Formule E - Nouvelle pole position pour Jean-Éric Vergne !

Article suivant

GP d'Australie - Hamilton et Mercedes implacables devant l'hécatombe

GP d'Australie - Hamilton et Mercedes implacables devant l'hécatombe
Charger les commentaires