Grand Prix de France : Les Yvelines n'abdiquent pas

Les choses s'accélèrent quant à l'avenir d'un futur Grand Prix de France

Les choses s'accélèrent quant à l'avenir d'un futur Grand Prix de France. En effet, quatre sénateurs réclament un amendement demandant l'autorisation de construire un circuit en région parisienne.

"Ce projet s'inscrit dans le cadre de l'urgence, caractérisant le plan de relance économique", précisent ces sénateurs. "Nous espérons obtenir par la loi ce que le président du Conseil Général des Yvelines n'arrive pas à imposer aux riverains."

"Si la construction d'un circuit est menée rapidement, il n'est pas impossible qu'un Grand Prix ai de nouveau lieu en France à partir de 2011", commentent encore ces élus. Cependant, les riverains en question s'opposent formellement à ce projet, tout comme de nombreuses associations de protection de l'environnement.

De son coté, le Conseil Général des Yvelines a lancé un comité de soutien de son projet. "Ce comité n'a pas été créer pour rassembler des supporters, mais pour rationaliser le débat", explique Pierre Bédier, le président du Conseil Général des Yvelines.

Ce comité, qui s'intitule "Yvelines F1 - La vallée de l'automobile", possède son site internet sur lequel vous pouvez trouver de plus amples informations. En attendant, l'avenir du Grand Prix de France de F1 est loin d'être fixé.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités