Le Grand Prix F1 à Imola devrait porter un nom inhabituel

Le passage de la Formule 1 à Imola pour la deuxième fois en moins de six mois devrait s'accompagner d'un nom de Grand Prix plutôt inhabituel.

Le Grand Prix F1 à Imola devrait porter un nom inhabituel

De retour au calendrier pour la deuxième année consécutive, le circuit d'Imola devrait accueillir en avril prochain un Grand Prix dont le nom officiel sera plutôt inhabituel. Lors d'une présentation des futurs événements sportifs en Émilie-Romagne, le président de la région, Stefano Bonaccini, a indiqué que l'épreuve devrait s'appeler Grand Prix du Made in Italy et d'Émilie-Romagne.

Ce choix est tout d'abord une indication claire quant au montage financier qui permet à Imola de renouer avec la F1 pour la deuxième fois en moins de six mois. C'est un signe évident du soutien économique national qui vient s'ajouter à celui consenti par la région afin de réunir les dix millions d'euros nécessaires à l'organisation de la course. Celle-ci se déroulera sur l'Autodromo Enzo e Dino Ferrari le week-end du 18 avril.

L'implication financière de l'État italien vient s'ajouter à celle de la région mais aussi d'autres acteurs, parmi lesquels un consortium de 23 municipalités situées autour d'Imola. L'accord entre la collectivité territoriale et l'État s'inscrit dans le cadre d'une annonce faite conjointement par le ministre des Affaires étrangères, Luigi di Maio, et Stefano Bonaccini : elle met en avant un accord de promotion régional et national qui s'étendra à d'autres domaines que celui des événements sportifs.

Lire aussi :

La Formule 1 doit encore approuver l'intitulé officiel du Grand Prix tel qu'il a été proposé, alors que la catégorie reine se rendra par deux fois en Italie cette année. Jusqu'à présent, la F1 a toujours communiqué sur cette manche en la nommant "Italie-Imola". L'appellation de Grand Prix d'Italie reste la chasse-gardée de Monza, qui accueillera le paddock en septembre.

Depuis le chamboulement du calendrier 2020 par la pandémie mondiale de COVID-19, les noms des Grands Prix ont beaucoup évolué en raison du recours à des circuits auparavant mis de côté, ou encore de l'organisation de doubles manches. Ainsi l'on a vu apparaître pour la première fois l'an dernier le Grand Prix de Styrie (Spielberg), le Grand Prix de l'Eifel (Nürburgring), le Grand Prix de Toscane (Mugello), le Grand Prix de Sakhir (Bahreïn) et donc le Grand Prix d'Émilie-Romagne.

Le choix d'une formulation pour mettre en avant le "Made in Italy" marquerait une nouvelle étape avec un procédé se rapprochant clairement d'une opération marketing.

partages
commentaires
Yuki Tsunoda : "Je n'ai pas peur de commettre des erreurs"

Article précédent

Yuki Tsunoda : "Je n'ai pas peur de commettre des erreurs"

Article suivant

Pérez ne pensait pas faire long feu chez Force India

Pérez ne pensait pas faire long feu chez Force India
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Émilie-Romagne
Auteur Basile Davoine