Le Grand Prix de Singapour 2021 est annulé

Le Grand Prix de Singapour 2021 est annulé en raison des restrictions liées au coronavirus, la Formule 1 étudiant désormais les options alternatives pour le remplacer.

Le Grand Prix de Singapour 2021 est annulé

Comme l'a rapporté en premier la BBC et l'ont confirmé les sources de Motorsport.com, le gouvernement singapourien a décidé qu'il n'était pas possible de tenir la course tant que les restrictions de déplacement restent en vigueur. La ville-État conserve des règles d'entrée sur le territoire très strictes afin de restreindre la propagation du COVID-19, et il a donc été décidé qu'ouvrir les frontières pour permettre à des milliers de personnes d'assister au Grand Prix n'était pas possible.

Lire aussi :

Il n'y a pas encore eu de communiqué officiel sur le Grand Prix de Singapour, mais un porte-parole de la F1 s'est montré clair sur le fait que le détenteur des droits commerciaux travaillait avec les promoteurs pour assurer que le calendrier 2021 soit rempli : "Nous continuons de travailler avec tous les promoteurs à cette époque fluctuante et avons de nombreuses options pour nous adapter si nécessaire."

Selon nos informations, la F1 a effectivement plusieurs options pour combler ce créneau vacant du 1er au 3 octobre, mais aucune décision n'a été prise pour l'instant. La Turquie et la Chine, dont les courses ont été annulées plus ou moins récemment, sont des candidates, tandis qu'un deuxième Grand Prix aux États-Unis pourrait être une possibilité.

Le Grand Prix de Singapour était censé avoir lieu une semaine après celui de Russie et une semaine avant celui du Japon, ce qui signifie que toute course de remplacement devra s'insérer au mieux entre ces deux-là d'un point de vue géographique. Cependant, une autre option serait d'avancer le Japon d'une semaine et de faire une deuxième course à Austin le 17 octobre, une semaine avant le Grand Prix des États-Unis le 24 octobre.

La Formule 1 aura des difficultés à organiser son calendrier pour la seconde moitié de saison, un certain nombre de pays continuant de connaître des difficultés face à la pandémie, avec les restrictions de circulation internationales qui vont de pair. Actuellement, le Brésil, la Turquie et les Émirats arabes unies sont sur la liste rouge du Royaume-Uni, où sont basées la majorité des écuries, ce qui signifie que leur personnel devrait effectuer une quarantaine à son retour.

L'Australie est également prudente quant à l'ouverture de ses frontières aux voyageurs internationaux, ce qui pourrait jouer un rôle alors qu'approche la date du 21 novembre. L'annulation éventuelle de courses en seconde moitié d'année serait l'une des raisons pour lesquelles la F1 a décidé d'en organiser deux en Autriche, afin d'en engranger autant que possible.

partages
commentaires
Mercedes souffre d'un problème "fondamental" selon Bottas
Article précédent

Mercedes souffre d'un problème "fondamental" selon Bottas

Article suivant

Horner : Si j'étais Mercedes, "je la fermerais" sur les ailerons flexibles

Horner : Si j'étais Mercedes, "je la fermerais" sur les ailerons flexibles
Charger les commentaires