Tous les Grands Prix européens à huis clos ?

Alors que la Formule 1 évalue tous les scénarios pour lancer sa saison le plus vite possible, une éventualité envisageable serait d'organiser toutes les courses européennes à huis clos.

Tous les Grands Prix européens à huis clos ?

À l'heure où nous écrivons ces lignes, les neuf premiers Grands Prix de la saison de Formule 1 ont été reportés à cause de la crise du coronavirus, dont trois en Europe : les Pays-Bas, l'Espagne et Monaco (la course en Principauté étant définitivement annulée). Cependant, la catégorie reine du sport automobile s'efforce de concocter un nouveau calendrier qui devrait s'avérer très chargé sur la deuxième moitié de l'année, et il s'agit désormais de sauvegarder les épreuves prévues sur le Vieux Continent, dans un contexte où la pandémie de COVID-19 semble partie pour durer.

Demeurent actuellement prévus au programme la France, l'Autriche, la Grande-Bretagne, la Hongrie, la Belgique et l'Italie, tandis qu'une nouvelle date pour les Pays-Bas au mois d'août est une option envisageable, mais tout cela pourrait passer par l'impossibilité pour les spectateurs d'assister aux Grands Prix.

"Tout est très indécis, cependant [le GP de Grande-Bretagne] aurait lieu à la date prévue, mais à huis clos", indique Zak Brown, PDG de l'écurie McLaren. "En fait, il paraît possible que toutes les manches européennes suivent ce scénario."

Lire aussi :

Les acteurs du paddock, si ce scénario ne leur plaît pas forcément, sont conscients qu'il s'agit d'un mal pour un bien, à l'image de Daniel Ricciardo : "Nous nous efforçons manifestement de maintenir la saison dans les bonnes circonstances. Si cela signifie qu'elle est en partie à huis clos, ou au début, alors qu'il en soit ainsi. En tant que compétiteur qui ne court plus depuis novembre ou décembre, tout ce que je veux faire maintenant, c'est la course. Du coup, dès qu'ils nous donneront le feu vert… Bien sûr, c'est sympa d'avoir du public, mais si son absence nous permet de courir, j'en serai ravi."

Une autre solution pour augmenter le nombre de courses serait d'en faire deux sur le même circuit, hypothèse déjà envisagée au Red Bull Ring et à Silverstone, comme le confirme Brown auprès de BBC Radio 4 : "Avec notre programme désormais condensé, quelle est la meilleure manière de faire autant de courses que possible ? L'une des idées est d'éventuellement en faire plusieurs au même endroit, notamment à Silverstone."

partages
commentaires
Hamilton : Non, je ne rêve pas de Ferrari !

Article précédent

Hamilton : Non, je ne rêve pas de Ferrari !

Article suivant

Kvyat : "Trop d'incertitude" pour prévoir 2020 ou penser à 2021

Kvyat : "Trop d'incertitude" pour prévoir 2020 ou penser à 2021
Charger les commentaires