Formule 1
02 avr.
-
05 avr.
Événement terminé
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
108 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
115 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
164 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
178 jours

Ces Grands Prix de F1 terminés sous Safety Car

partages
commentaires
Ces Grands Prix de F1 terminés sous Safety Car
Par :
28 mars 2020 à 18:00

Le 28 mars 1993, lors du Grand Prix du Brésil, la voiture de sécurité fait son apparition en piste à cause du déluge qui s'abat sur Interlagos, quelques semaines après avoir été enfin officiellement introduite dans le règlement F1. Ses interventions se sont depuis multipliées et Motorsport.com vous propose de revenir sur les rares courses qui sont allées à leur terme mais sous régime de Safety Car.

Précision : certains courses interrompues définitivement par un drapeau rouge ont d'abord été neutralisées par un Safety Car. Mais comme ces épreuves ne sont pas allées à leur terme (nombre de tours ou limite des deux heures), ces courses n'entrent pas dans notre diaporama.

Lire aussi :

Utilisez les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

Diapo
Liste

Canada 1999

Canada 1999
1/23

Photo de: LAT Images

L'édition 1999 du Grand Prix du Canada est marquée par de nombreux incidents en course. La voiture de sécurité sortira en piste à quatre reprises : d'abord pour l'accident du départ, puis celui de Ricardo Zonta (BAR), celui de Jacques Villeneuve (BAR)...

Canada 1999

Canada 1999
2/23

Photo de: LAT Images

...et enfin celui d'Heinz-Harald Frentzen. À quatre tours du but, l'Allemand, second de la course sur sa Jordan, subit la casse d'un de ses disques de frein, ce qui l'envoie dans le mur de pneus dans la première chicane. Le choc est rude et Frentzen, conscient, reste dans son cockpit.

Canada 1999

Canada 1999
3/23

Photo de: Sutton Motorsport Images

La direction de course décide de déployer le Safety Car mais le temps manque pour pouvoir relancer l'épreuve qui se termine donc pendant la neutralisation, avec la victoire de Mika Häkkinen (McLaren) devant Giancarlo Fisichella (Benetton) et Eddie Irvine (Ferrari).

Australie 2009

Australie 2009
4/23

Photo de: Sutton Motorsport Images

Alors que Jenson Button et Brawn se dirigent vers un succès aussi retentissant que prévisible, la seconde place est le théâtre d'une lutte acharnée entre Sebastian Vettel (Red Bull) et Robert Kubica (BMW Sauber). Le Polonais, sur de meilleurs pneus, possède le rythme pour passer mais l'Allemand résiste.

Australie 2009

Australie 2009
5/23

Photo de: Scott Wensley

Trop, sans doute, puisqu'au virage 3 du 56e tour les deux hommes s'accrochent. Dans un premier temps, malgré des monoplaces abîmées, ils semblent en capacité de poursuivre leur chemin, au moins jusqu'au stand. Mais, tour à tour, ils vont finalement s'accidenter dans le virage 5, entraînant la sortie de la voiture de sécurité.

Australie 2009

Australie 2009
6/23

Photo de: Edd Hartley / Motorsport Images

Cela offrira à Brawn un doublé avec la seconde place de Rubens Barrichello, sans problème puisque l'épreuve sera neutralisée jusqu'au drapeau à damier.

Italie 2009

Italie 2009
7/23

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

Alors que Barrichello se dirige vers le dernier succès de sa carrière, Button est lui aux prises avec Lewis Hamilton (McLaren). Dans le dernier tour, le Britannique donne tout pour essayer de combler l'écart avec la Brawn.

Italie 2009

Italie 2009
8/23

Photo de: Steve Etherington / Motorsport Images

Mais il en fait un peu trop et s'accidente entre les deux Lesmo. Le crash, assez violent et destructeur, oblige la direction de course à neutraliser l'épreuve. Dans les faits, la voiture de sécurité n'a pas pu se placer devant le leader mais la procédure a bien été mise en oeuvre.

Italie 2009

Italie 2009
9/23

Photo de: Sutton Motorsport Images

De nouveau, c'est un doublé Brawn qui conclut une course terminée sous Safety Car.

Monaco 2010

Monaco 2010
10/23

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

Le GP de Monaco 2010 est une épreuve agitée durant laquelle le Safety Car sera déployé quatre fois. Au départ, d'abord, suite à l'accident de Nico Hülkenberg (Williams) dans le Tunnel. Au 31e tour ensuite quand son équipier Barrichello sort dans les rails à Massenet puis, quelques tours plus tard, pour vérifier la plaque d’égout détachée à l'origine de l'accident du Brésilien.

Monaco 2010

Monaco 2010
11/23

Photo de: Sutton Motorsport Images

Au 74e des 78 passages, c'est le spectaculaire accrochage entre Jarno Trulli et Karun Chandhok à la Rascasse qui cause l'ultime neutralisation, même si celle-ci est déclenchée quasiment un tour après l'incident.

Monaco 2010

Monaco 2010
12/23

Photo de: Sutton Motorsport Images

Cela assure la victoire de Mark Webber (Red Bull), devant son équipier Sebastian Vettel. Mais l'Australien a eu de la réussite : Trulli et Chandhok sont allés au contact juste devant lui.

Brésil 2012

Brésil 2012
13/23

Photo de: Sutton Motorsport Images

Une lutte pour le titre, des conditions changeantes, Interlagos... Les ingrédients étaient réunis pour que la course soit mémorable et elle le fut. Au départ, l'intervention de la voiture de sécurité n'est pas jugée nécessaire malgré l'accrochage impliquant Vettel puis pour la violente sortie de Romain Grosjean (Lotus). En revanche, elle sera déployée pour nettoyer des débris au 23e tour.

Brésil 2012

Brésil 2012
14/23

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

Par la suite, elle ne sera pas utilisée au moment de l'accrochage entre Hamilton et Nico Hülkenberg (Force India) en tête. En revanche, elle prendra la piste et scellera le sort du championnat en quittant la voie des stands suite à l'accident de Paul Di Resta (Force India), neutralisant les deux dernières boucles de la course, remportée par Jenson Button (McLaren).

Brésil 2012

Brésil 2012
15/23

Photo de: Patrik Lundin / Motorsport Images

Malgré une polémique vite éteinte sur une possible infraction de Vettel en fin de course, l'Allemand glanera son troisième titre aux dépens de Fernando Alonso (Ferrari).

Canada 2014

Canada 2014
16/23

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

À l'entame du dernier tour du GP du Canada 2014, Felipe Massa (Williams) tente de dépasser Sergio Pérez (Force India), alors quatrième, en se plaçant à l'intérieur pour le virage 1 mais un léger décalage du Mexicain au même moment entraîne l'accrochage. Les deux voitures s'encastrent violemment dans les pneus, heureusement sans dommages pour les pilotes. Le Safety Car est déployé.

Canada 2014

Canada 2014
17/23

Photo de: Steve Etherington / Motorsport Images

Deux tours avant l'arrivée, Daniel Ricciardo avait profité de la Mercedes défaillante de Nico Rosberg pour prendre les commandes et s'envoler vers sa première victoire en F1, qu'il valide alors que la course est neutralisée.

Canada 2014

Canada 2014
18/23

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

Vettel félicite son équipier mais l'a échappé bel : l'Allemand a bien failli être harponné par la monoplace incontrôlable de Massa dans le premier virage.

Chine 2015

Chine 2015
19/23

Photo de: Patrik Lundin / Motorsport Images

Cette fois-ci, pas d'accident : le GP de Chine n'est pas une épreuve qui restera dans les mémoires. Cependant, sa fin est étonnante : alors qu'il occupait le huitième rang, Max Verstappen est victime d'un problème moteur dans la ligne droite de départ.

Chine 2015

Chine 2015
20/23

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Il immobilise sa Toro Rosso sur la piste, hors trajectoire, au début du 53e des 56 tours prévus. Il faut donc l'intervention de la voiture de sécurité pour dégager la monoplace et, dans les faits, mettre fin à l'épreuve.

Chine 2015

Chine 2015
21/23

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

La victoire revient à Lewis Hamilton (Mercedes).

Bahreïn 2019

Bahreïn 2019
22/23

Photo de: Simon Galloway / Motorsport Images

Au début du 55e tour de course lors du GP de Bahreïn 2019, les Renault d'Hülkenberg puis de Ricciardo subissent un problème moteur dans les premiers virages et doivent s'y arrêter. La situation entraîne le déploiement de la voiture de sécurité, qui scelle le sort de la course.

Bahreïn 2019

Bahreïn 2019
23/23

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Malheureux en fin de course en raison de la défaillance moteur qui lui a fait perdre beaucoup de puissance alors qu'il était en tête, au point de devoir laisser passer les Mercedes d'Hamilton et Valtteri Bottas, Charles Leclerc (Ferrari) voit son tout premier podium être sauvé par ce Safety Car qui fige les positions alors qu'il était en passe d'être dépassé par Max Verstappen (Red Bull).

Related video

Article suivant
Le DAS de Mercedes rappelle le mass damper à Renault

Article précédent

Le DAS de Mercedes rappelle le mass damper à Renault

Article suivant

Retours manqués : ce qu'Alonso devra garder en tête s'il revient

Retours manqués : ce qu'Alonso devra garder en tête s'il revient
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard