Grosjean assure avoir crevé avant l'accrochage avec Ocon

Jugé responsable de l'accrochage avec Esteban Ocon, Romain Grosjean a tenu à se défendre, expliquant que sa perte de contrôle était due à une crevaison résultant d'un contact au premier virage.

Grosjean assure avoir crevé avant l'accrochage avec Ocon
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 lors de la parade des pilotes
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17 et Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10 se touchent
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 et Felipe Massa, Williams lors de la parade des pilotes
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 et Felipe Massa, Williams lors de la parade des pilotes
La voiture d'Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10 est ramenée après son accident
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10 hors course

L'accrochage franco-français du premier virage a été un des temps forts du Grand Prix du Brésil 2017 de F1, et a provoqué le mécontentement d'Ocon, après un incident qui lui aura valu son premier abandon en discipline reine.

Si le pilote Force India ne s'est pas montré tendre avec son compatriote, le numéro 8 a tenu à se défendre, mettant sa perte de contrôle dans Ferradura sur le compte d'un contact avec Stoffel Vandoorne au premier virage, qui aurait entraîné une crevaison lente.

"Tant que je n’ai pas vu les images je ne ferai pas de commentaires", a-t-il d'abord déclaré pour Canal+ sur son éventuelle responsabilité, lui qui a été pénalisé de dix secondes par les commissaires.

"La seule chose que je peux dire, c’est que je me fais taper au virage 1 et je crève, c’est pour ça que je perds la voiture ensuite." Des images du premier virage montrent en effet une touchette entre la roue arrière gauche de Grosjean, qui semble s'affaisser légèrement au moment de sa perte de contrôle par la suite, et l'aileron avant de Vandoorne.

Il veut cependant retenir le positif d'une course mal embarquée dès le début. "On va essayer de tirer le positif ; le dernier relais, il manquait la moitié du fond plat mais le rythme en supertendres était super, j’ai retrouvé un équilibre que je n’avais pas eu depuis longtemps. Après, c’est sûr que la course était morte au premier tour."

partages
commentaires
Bottas ne cache pas son énorme déception
Article précédent

Bottas ne cache pas son énorme déception

Article suivant

Massa réussit ses vrais adieux à Interlagos

Massa réussit ses vrais adieux à Interlagos
Charger les commentaires