Grosjean aime la Lotus E23 Hybrid

Malgré des chronos modestes, Romain Grosjean et Lotus ont connu une bonne journée à Barcelone avec 75 tours au compteur

Malgré des chronos modestes, Romain Grosjean et Lotus ont connu une bonne journée à Barcelone avec 75 tours au compteur.

Chaussé de pneus tendres, Grosjean n'a signé que le cinquième chrono à plus de deux secondes et demie du temps de référence de Felipe Massa, mais Lotus se concentrait sur les réglages plus que sur la performance lors de cette journée d'essais : la satisfaction est donc au rendez-vous.

"C'était bien, c'était intéressant de travailler davantage sur les réglages", commente-t-il. "En essais hivernaux, c'est le moment où on peut faire de grands changements. Parfois, il faut attendre un peu plus longtemps qu'on ne l'aimerait dans la voiture, mais il y a juste eu un petit peu de pluie à midi qui a rendu la pause déjeuner plus longue qu'on ne l'aurait souhaité. Mais les choses se passent très bien".

--
LIRE AUSSI :

Carmen Jorda, pilote de développement Lotus

--

Après une saison 2014 ressemblant à un annus horribilis pour le pilote franco-suisse, avec une E22 instable, imprévisible et peu fiable, la E23 Hybrid est une bouffée d'air frais pour Grosjean et son équipe.

"C'est très différent de l'an dernier", souligne le pilote Lotus. "Le châssis nous donne un retour technique bien plus grand que l'an dernier, il réagit très bien à tous les changements. Avoir une année d'expérience aide à trouver ce qu'il faut rapidement. C'est très différent des essais hivernaux de l'an dernier".

"Nous ressentons vraiment tous les changements que nous faisons, que ce soit l'équilibre mécanique, l'équilibre aérodynamique ou autre chose. C'est très bon signe comparé à l'an dernier. Nous sommes tous optimistes, les choses vont dans la bonne direction. Je l'aime ! Dès que je lui demande quelque chose, elle va dans la bonne direction".

Quant à la hiérarchie, Grosjean commence à s'en faire une idée, même s'il préfère rester prudent. "Nous commençons à nous faire une idée de qui est rapide et d'où nous pourrions nous situer. Cela dépend du jour et de ce que tout le monde fait. Nous savions que Mercedes était très rapide et l'est toujours. Nous sommes rapides également", conclut-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa , Romain Grosjean , Carmen Jorda
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités