Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Grosjean bat Magnussen et alimente les interrogations de Haas

partages
commentaires
Grosjean bat Magnussen et alimente les interrogations de Haas
Par :
13 juil. 2019 à 15:53

À Silverstone, les interrogations ne vont pas disparaître ce samedi soir chez Haas F1, au terme d'une séance de qualifications qui aura probablement débouché sur un casse-tête pour les ingénieurs de l'écurie américaine.

En choisissant de revenir au package aéro du premier Grand Prix de la saison, Romain Grosjean a offert la comparaison directe attendue à son équipe, mais pas forcément dans le sens attendu ! Avec une monoplace dépourvue des évolutions dont disposait Kevin Magnussen, le Français a fait mieux que son coéquipier, se qualifiant pour la Q2 avant de décrocher la 14e place sur la grille de départ. Une position qui aurait même pu être plus flatteuse sans un problème rencontré avec les pneus en Q2, et qui doit encore être identifié. 

Lire aussi:

Ce scénario a au moins le don de confirmer les sensations qu'avait Grosjean depuis plusieurs Grands Prix, quand il affirmait être plus à son aise avec l'ancienne spécification. Mais Haas va désormais devoir se pencher sur la question et réellement comprendre ce qui n'a pas fonctionné dans le développement récent de la VF-19. 

"Il y a effectivement quelque chose à comprendre sur les voitures", acquiesce Grosjean au micro de Canal+. "C’est vrai que l’ancienne voiture, en termes de feeling de pilotage, est extraordinaire. Depuis le début du week-end je m’éclate. Hier avec le vent ,on souffrait beaucoup, c’est vrai que c’est une grosse faiblesse de la voiture. Maintenant, ça montre qu’il y a vraiment un problème sur ce nouveau package et qu’il ne fonctionne pas comme il devrait. On sait que c’est exactement la même voiture qu’à Melbourne."

"On a eu un problème sur la Q2 malheureusement, avec les deux trains de pneus, car sinon je pense qu’aujourd’hui j’avais ce qu’il fallait pour aller en Q3. On l’a vu avec mon chrono en Q1. En Q2, on a eu un problème sur les pneus, que l'on est en train d’analyser, et on n’a pas réussi à refaire le temps. On aurait pu passer en Q3, ça aurait été beau !" 

Absent des points depuis le Grand Prix de Monaco, Grosjean refuse de fixer le moindre objectif dans ces conditions, d'autant que le rythme sur les longs relais pose régulièrement problème chez Haas, que ce soit avec le premier ou le second package aérodynamique. 

Lire aussi:

"En conditions de course ça va dépendre, mais normalement on devrait être pas mal", suppose le Français. "La voiture est plutôt bien dans la ligne droite, elle a un peu moins de traînée, et on espère qu’elle sera un peu plus douce avec le pneu avant gauche. Ce n’est pas sa qualité principale. On verra ce qu’on fait ici, pour voir si ensuite on la conserve pour Hockenheim, qui est une piste très différente. On mesure une perte assez importante d’appui aérodynamique, mais au niveau du chrono ce package est au rendez-vous."

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19
Article suivant
Gasly solide en qualifs après "beaucoup de changements"

Article précédent

Gasly solide en qualifs après "beaucoup de changements"

Article suivant

Binotto : "Leclerc a fait un tour fantastique"

Binotto : "Leclerc a fait un tour fantastique"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Catégorie Qualifications
Lieu Silverstone
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine