Grosjean - "Cet imbécile d'Ericsson..."

Le pilote Haas en veut au Suédois, responsable selon lui de leur accrochage au premier virage à Shanghai.

Grosjean - "Cet imbécile d'Ericsson..."
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H et Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H se touchent au départ
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 et Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07 mènent au départ de la course
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team fête son anniversaire avec l'équipe
Romain Grosjean, Haas F1 Team

Après deux Grands Prix lors desquels il a brillé, Romain Grosjean a vécu un dimanche cauchemardesque à Shanghai. Parti 14e, le Français a fait les frais d’un premier virage animé et chaotique, quand Marcus Ericsson a endommagé son aileron avant. Contraint de repasser par son stand, il a ensuite fait ce qu’il pouvait en fond de peloton, au volant d’une voiture qui n’a jamais eu le comportement escompté. 

À chaud, le pilote Haas en voulait beaucoup au pilote Sauber pour sa manœuvre du départ, même si les images ne semblent pas aussi évidentes. 

"C’était le pire anniversaire que je puisse avoir", fulminait Grosjean au micro de Canal+. "Cet imbécile d'Ericsson me tombe dessus au virage 1 et casse mon aileron avant. Il dit qu’il n'a rien vu, il n'a rien compris, je pense juste qu'il doit ouvrir les yeux." 

Néanmoins, le pilote Haas ne se voile pas la face et sait que son équipe a connu un week-end extrêmement difficile. Le seul incident du départ ne peut pas, selon lui, expliquer un rythme beaucoup trop en retrait par rapport aux deux premières courses, ainsi qu’un feeling frustrant au volant de la VF-16. 

"L’équilibre de la voiture a été catastrophique du début à la fin", regrette-t-il. "Il faut qu'on analyse, qu'on comprenne, il y a peut-être un problème physique. On ne peut pas être passé de là où on était à ici sans raison. Un week-end comme ça peut être positif pour comprendre les choses."

partages
commentaires
Rosberg s'échappe face à un Hamilton englué

Article précédent

Rosberg s'échappe face à un Hamilton englué

Article suivant

Kvyat - "Quand on voit une ouverture, on y va"

Kvyat - "Quand on voit une ouverture, on y va"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Catégorie Course
Lieu Shanghai International Circuit
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine